• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Des couches lavables pour réduire les déchets...3 milliards sont jetés chaque année en France

En Lorraine, de plus en plus de mamans font le choix de passer aux couches lavables pour protéger l'environnement et leurs enfants. / © Philippe Drouot-Valérie Odile
En Lorraine, de plus en plus de mamans font le choix de passer aux couches lavables pour protéger l'environnement et leurs enfants. / © Philippe Drouot-Valérie Odile

Les couches jetables contiendraient plus de 50 substances chimiques dont certaines seraient toxiques pour nos enfants. Elles sont aussi néfastes pour l'environnement. Des tonnes de plastiques et de celluloses finissent chaque année dans les poubelles. Il est urgent de passer aux couches lavables.

Par Valérie Odile

En portant des couches jetables, les fesses de nos enfants sont exposées à de nombreux produits toxiques, comme les hydrocarbures,ou les formaldéhydes...voire même potentiellement cancérigènes, comme les pesticides. C'est ce qu'a révélé une étude de l'ANSES ( Agence Nationale de Sécurité Sanitaire ). En juin, des parents ont attaqué l'Etat pour son inaction à légiférer en la matière.

En Lorraine, des mamans n'ont pas attendu que les autorités changent la composition des couches pour protéger leurs bébés. Elles ont décidé d'utiliser des couches lavables. Un choix de santé, mais aussi pour protéger l'environnement. Car les couches jetables sont aussi une catastophe écologique.

Des millards de couches jetables dans nos poubelles

Un enfant utilise en moyenne 5 à 6 couches par jour jusqu'à ses trois ans. Ainsi après un calcul très simple, ce sont  plus de 2.000 couches par enfant qui sont utilisées puis jetées chaque année. Comme il nait près de 800.000 bébés en France par an, ce sont pas moins de 3 milliards de couches qui finissent brûlées dans nos incinérateurs, ou enfouient sous terre. 

Quand on sait qu'un couche met 500 ans à se dégrader, qu'elle est pleine de plastique, de polymères, et de cellulose, on imagine bien les dégâts sur l'environnement. Un drame écologique dont de plus en plus de mamans prennent conscience. Certaines décident de passer aux couches lavables.
 
© Valérie Odile-Philippe Drouot
© Valérie Odile-Philippe Drouot
 

"Les couches lavables c'est moins compliqué qu'on ne le pense"

Carine, était bien décidée à utiliser des couches lavables dès la grossesse. Déjà sensibilisée au zéro déchet dans sa vie quotidienne, elle a été convaincue à la maternité en voyant les fesses rouges de sa petite Léanne. Dès qu'elle a utilisé les couches en coton bio, il n'y a plus eu aucun problème.

Calypso, elle, était plutôt sceptique au début. Mais elle les a rapidement adoptées, y compris pour son deuxième bébé. Comme Carine, elle ne trouve pas que l'organisation soit compliquée. Selon elle, une fois qu'on a trouvé l'organisaton, ça va tout seul. 

Celà ne me prend pas plus de temps de les laver que d'aller au supermarché en acheter-Calypso, jeune maman    
 

En fait , les couches lavables actuelles n'ont plus rien à voir avec les langes de nos grand-mères. Elles se mettent aussi facilement que les jetables et se lavent aussi simplement qu'une culotte à la machine à laver. Elles sèchent rapidement en un ou deux jours maximum. Certaines vont même au sèche-linge.

La gamme des couches lavables s'est bien étoffée ces dernières années. On en trouve en coton, en chanvre, en viscose, et même des petits maillots de bain en lycra et microfibres. 
 

Les parents rechechent des matériaux plus sains pour leurs enfants -Nadia, boutique "Petit Etre" 

Carine et Calypso en tout cas ne reviendraient pas en arrière. Elle ont même décidé de fabriquer leur lessive, et d'utiliser des gourdes rechargeable pour les compotes maison, ainsi que des vêtements bio, pour réduire encore davantage leurs déchets.


 
De plus en plus de mamans passent aux couches lavables pour réduire leurs déchets

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus