Cour d'assises de Nancy : trois hommes pour un meurtre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoît de Butler
Roger Tarall, retraité de la SNCF, vivait depuis 1960 dans cet immeuble de Montigny.
Roger Tarall, retraité de la SNCF, vivait depuis 1960 dans cet immeuble de Montigny. © France 3 Metz

Ils avaient torturé un vieil homme pour lui soutirer ses économies, avant de l'abandonner bâillonné dans son appartement de Montigny-lès-Metz. Roger Tarall, 89 ans, est mort asphyxié. C'était en 2012. Condamnés en 2014 à Metz, les trois bourreaux sont rejugés, en appel, à Nancy.

Le 18 avril 2012, vers huit heures et demie du matin, Alain Tarall rend visite à son vieux père au 5, rue Eugène Flaman à Montigny. Dans l'appartement, il découvre l'octogénaire ligoté sur son lit. Roger Tarall est mort, asphyxié par un épais bâillon de scotch et de bas de contention. La veille au soir, des malfrats l'avaient torturé pour lui soutirer ses économies... avant de l'abandonner à son sort.
Interpellés peu après, les trois hommes ont été jugés en 2014 par la Cour d'assises de la Moselle. 28 ans de prison pour deux d'entre eux, 18 ans pour le troisième. L'un des trois, jugeant sa peine "trop forte", a cru bon de faire appel. Ce nouveau procès se déroule depuis mercredi à Nancy. le verdict est attendu lundi. Ils encourent la perpétuité.

Jean Baudin était à l'audience ce 10 décembre :

durée de la vidéo: 01 min 47
Le procès en appel à Nancy Meurtre à Montigny-lès-Metz

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.