REPLAY. Elections départementales 2021 dans la Meuse : ce qu'il faut retenir du débat

Dans la Meuse, les électeurs de 17 cantons seront appelés à renouveler l’assemblée départementale, composée de 34 conseillers. Lundi 7 juin 2021, France 3 Grand Est vous a proposé un débat. A revoir ci-dessous.

C’est une question classique dans un débat de ce type : celle du bilan. Et pour le défendre, ce sera sans le président sortant. Claude Léonard. Le président du Département depuis 2015 ne se représente pas comme dix conseillers sortants.

"Si nous sommes réélus, nous voulons poursuivre les grands projets que nous avons initiés" insiste Jérôme Dumont, candidat divers droite (Verdun 2), "ces projets, c’est le développement de la fibre, l’usage numérique, le tourisme… La Meuse est une terre d’avenir et d’histoire. La solution n’est pas dans les extrêmes."

"On ne peut pas mépriser les électeurs RN, il faut gérer la France avec eux" rétorque Daniel Eymann, candidat du Rassemblement national (Commercy), présent sur le plateau de France 3, "on est tous d’accord pour développer la Meuse avec tous ceux qui veulent entreprendre ici mais il faut un changement radical au niveau national. La Meuse pourrait être un département pilote en matière de sécurité ou en matière d’aménagement du territoire par exemple".

Revoir le débat

Olivier Guckert, le candidat de l’union de la gauche à Commercy s’est attaqué au bilan de la majorité sur un point très précis dont la collectivité a la gestion : les collèges. "Quand on parle de fermeture, c’est plutôt rare de voir que c’est l’Etat qui demande au département de ne pas fermer un service publique" ironise t-il, "le collège, c’est une de nos priorités."

Un Plan collège avait été acté par le Conseil départemental en 2017. La décision est la "conséquence de la baisse des dotations de l'Etat", avait expliqué Claude Léonard à l’époque. Ce plan prévoyait la fermeture de trois collèges : Jean Mermoz à Dun-sur-Meuse, La Haute Saulx à Montiers-sur-Saulx et Jean Babin à Varennes-en-Argonne. Seul ce dernier n’a finalement pas fermé. "On ne peut pas faire tourner un collège avec des effectifs insuffisants" analyse Daniel Eymann, "la démographie est là. Je n’ai pas grand chose à critiquer sur le sujet."

"Fermer des collèges, on ne le fait de gaieté de cœur" explique Jérôme Dumont, "le plan Collège a été caricaturé, il faut bien le dire. C’est tout de même un investissement de 85 millions sur quinze ans lors du précédent mandat. Du jamais vu notamment pour les usages du numérique… Mais si on veut sauver les collèges, il faut ramener de la population."

Et sur le sujet, tous les participants sont d’accord. "Il faut être attractif" dit Daniel Eymann, "Nous avons travaillé avec les forces de gauche pour faire des propositions pour une Meuse d’avenir" surenchérit Olivier Guckert, "on peut réussir et vivre dans la Meuse." "La Meuse redevient séduisante comme la ruralité. A nous d’aller nous vendre" poursuit Jérôme Dumont, "le coworking, le télétravail ou le salariat sont en pleine évolution. On a un cadre de vie extraordinaire. Aujourd’hui, un cadre, un employé ou un médecin peut revenir s’installer dans notre département. Il est à une heure de Paris avec le TGV, il est à une heure du sillon Lorrain ou du Luxembourg. Ici, à Verdun, Commercy ou Bar-le-Duc, on peut vivre une vie plus saine que dans les grandes métropoles. Fin 2022, début 2023, notre département sera totalement fibré."

Le projet de Bure

En ce qui concerne le projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, les candidats de gauche et de droite n’ont pas manqué de signifier leur désaccords. "Les moyens de surveillance mis en place pour surveiller et contraindre les opposant à Bure me semblent inquiétants"  a expliqué Olivier Guckert avant d’ajouter : "Il est temps que Bure et le projet CIGEO soient regardé autrement que par la manne financière par les élus du département. On nous donne 30 millions d’euros par an et le résultat, c’est la fermeture du collège de Montiers-sur-Saulx, près de Bure. Le développement économique dans ce sud meusien a été quasi inexistant. Près de Bure, les communes ont de beaux trottoirs, des mairies toutes neuves et des éclairages écologiques mais zéro emplois. Nous sommes contre ce projet."

"Moi, je fais confiance aux scientifiques" répond Jérôme Dumont, "Bure, ce sera 2.000 emplois. C’est une opportunité."

"Il faut réclamer plus d’argent car nous sommes la poubelle de la France" dit de son côté Daniel Eymann, "l’énergie nucléaire est l’énergie la plus propre et la moins couteuse. Les accidents en France, je ne connais pas" avant de préciser, "je suis membre de LR, j’ai une mesure d’exclusion mais je suis investi par le RN. Ce n’est pas un parti d’extrême droite mais de droite. Moi, je retrouve au RN, ce qui se faisait lorsque j’ai adhéré au RPR il y a 40 ans."

"Il n’y aura pas d’accord avec le RN" précise Jérôme Dumont, "pour moi, c’est clair comme pour la majorité actuelle. Ce n’est pas un débat national et je suis atterré de voir la candidate pour la présidentielle sur toutes les affiches du RN dans la Meuse. Il ne faut pas se tromper d’élections."

Les candidats dans les 17 cantons

Ancerville

1. Gauthier Hermant/Emmanuelle Rouyer-Colomb (UGE)
2 Jean-Louis Canova/Hélène Sigot-Lemoine (DVD)
3. Anaïs Charuel/Romain Schweitzer (RN)

Bar-le-Duc 1

1. Emmanuel Cappelaere/Séverine Kubany (DVC)
2. Benoît Dejaiffe/Charline Singler (DVG)
3. Nathalie Limosin-Gueguen/Arnaud Merveille (LR)
4. Didier Sugg/Sophie Visse (RN)

Bar-le-Duc 2

1. Gérard. Abbas/Martine Joly (LR/DVD)
2. Mathias Raulot/Mélodie Schillinger (DVG)
3. Mohamed Fahem/Véronique Salzard (DVC)
4. Nathalie Charpentier/Gilles Latour (RN)

Belleville-sur-Meuse

1. Julien Didry/Marie-Paule Soubrier (DVC/LR)
2. Armand Falque/Régine Munerelle (DVC)
3. Marie Reinness/François Voinesson (RN)
4. Pierrette Drouet/Michel Menneson (REG)
5. Jean-Marie Addenet/Cyrielle Carré (LR/DVD)

Bouligny

1. Jocelyne Antoine/Benoît Watrin (DVD)
2. Eric Bernardi/Isaline Warth (LFI/DVG)

Clermont-en-Argonne

1. Amandine Menneson/Julien Pehau-Parciboula (REG)
2. Jean-François Lamorlette/Arlette Palanson (LR/DVD)
3. Christelle Fourrez/Thibaut Mourlet (DVD)
4. Ghislaine Di Risio/David Le Budet (RN)

Commercy

1. Daniel Eymann/Aurélie Philippot (RN)
2. Danielle Combe/Jean-Philippe Vautrin (DVC)
3. Céline Etienne/Olivier Guckert (DVG/PS)

Dieue-sur-Meuse

1. Serge Nahant/Frédérique Serré (DVD)
2. Pascal Lepage/Agnès Meyer (DVC)
3. Patricia Canut/Quentin Giron (RN)

Étain

1. Laurent Carteret/Jennifer Meunier (REG)
2. Céline Coppey/Laurent Joyeux (DVD/LR)
3. Jean-Claude Axer/Ratiba Renane (RN)
4. Jérôme Stein/Marie-Astrid Strauss (DVC/PCF)

Ligny-en-Barrois

1. Jean-Michel Guyot/Sylvie Lacuisse (DVD)
2. Elisabeth Guerquin/Laurent Varnier (DVD/DVC)
3. Jean-Marc Fleury/Angélique Huguin (EELV/DVG)
4. Marc Mailfait/Corinne Muller (RN)
5. Rémy Bour/Isabelle Périn (SE)

Montmédy

1. Francis Dossogne/Chantal Michel (RN)
2. Dominique Aarnink-Géminel/Pierre-Emmanuel Focks (DVC)

Revigny-sur-Ornain

1. Mickaël Guérin/Julie Liabeuf (RN)
2. Pierre Burgain/Isabelle Jochymski (PS)

Saint-Mihiel

1. Sylvain Denoyelle/Marie-Christine Tonner (DVC)
2. Nadine Hamami/Guy Jeannesson (DVG)
3. Cassandra Mailfait/Baptiste Reinness (RN)

Stenay

1. Stéphane Perrin/Valérie Woitier (DVD)
2. Romuald Collet/Vanessa Pierson (DVD)
3. Cindy Messina/Jean-Marie Meunier (REG)

Vaucouleurs

1. Brigitte Gaudineau/Christian Muller (RN)
2. Jocelyne Laffaille/Claude Orbion (DVG)
3. Francis Favé/Sylvie Rochon (DVC)
4. Denis Royer/Marie-Thérèse Schissler (DVC)

Verdun 1

1. Dominique Gretz/Samuel Hazard (PS)
2. Marie-Jeanne Dumont/Ivan Paris (SE)

Verdun 2

1. Christine Migeot/Bruno Rota (RN)
2. François-Xavier Franceschini/Françoise Rusconi (PCF/DVG)
3. Sylvain Autret/Christel Renaud (LR)
4. Jérôme Dumont/Véronique Philippe (DVD)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections