Disparition inquiétante à Obermodern : un corps “pouvant correspondre” a été retrouvé

Anne Kandel a disparu depuis mercredi 15 novembre à Obermodern (67) / © France 3 Alsace
Anne Kandel a disparu depuis mercredi 15 novembre à Obermodern (67) / © France 3 Alsace

Anne Kandel n’avait plus donné signe de vie depuis mercredi dernier. L'infirmière avait disparu à la gare d'Obermodern-Zutzendorf où sa voiture avait été retrouvée. Ce vendredi après-midi, un corps qui pourrait être celui de la jeune femme vient d'être découvert près de la gare. 

Par Marie Coulon

Un corps pouvant être celui d'Anne Kandel vient d'être retrouvé ce vendredi 17 novembre après-midi, à 1 km de la gare d'Obermodern-Zutzendorf (67). La macabre découverte a été faite par une habitante d'Obermodern dans un mirador de chasse aux alentours de 13h30.

Selon les toutes premières constatations effectuées sur place, le corps présenterait des blessures au niveau des poignets. Des examens seront pratiqués pour confirmer la cause du décès.

Mercredi dernier, cette jeune femme de 35 ans, infirmière, avait disparu devant la gare d’Obermodern-Zutzendorf. C'est son compagnon qui avait donné l'alerte après avoir retrouvé sa voiture verrouillée, avec son sac à main à l'intérieur. Aucunes lettres ou messages n’y avaient été retrouvés par les gendarmes de Bouxwiller, en charge de l’enquête.

Le chef d'escadron Eric Dumas, commandant de la compagnie de gendarmerie de Saverne / © David Meneu
Le chef d'escadron Eric Dumas, commandant de la compagnie de gendarmerie de Saverne / © David Meneu


Depuis hier, jeudi 16 novembre, gendarmes, brigades cynophiles et bénévoles quadrillaient le terrain pour tenter de retrouver la disparue. Ce vendredi, en début d'après-midi, le PSIG (Peloton De Surveillance Et D'intervention Gendarmerie) de Saverne, brigades cynophiles, gendarmes, Protection civile mais aussi une cinquantaine de citoyens, s'apprêtaient à effectuer une nouvelle battue avant d'apprendre la triste nouvelle.

La thèse du suicide est fortement privilégiée par les enquêteurs.

Sur le même sujet

Entretien avec... Farouk Madaci, entraineur à l'Efsra de Reims

Près de chez vous

Les + Lus