• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Emmanuel Macron inaugurera l’historial franco-allemand du Vieil Armand le 10 novembre prochain

L'historial franco-allemand du Vieil Armand
L'historial franco-allemand du Vieil Armand

L’annonce n’est pas encore officielle mais sa présence est néanmoins confirmée. Le Président Emmanuel Macron se rendra bien en Alsace le 10 novembre prochain pour l’inauguration de l’historial franco-allemand du Vieil Armand.

Par Marie Coulon

Il a ouvert ses portes le 3 août dernier sur le site du Hartmannswillerkopf, après 3 ans de travaux.

L’historial franco-allemand du Vieil Armand sera officiellement inauguré le 10 novembre prochain en présence du Président Emmanuel Macron. Une présence confirmée par l'Elysée dans un courrier adressé mi-août à Jean Klinkert, Président du comité national du Hartmannswillerkopf. Une invitation a également été lancée par le chef de l'Etat à son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier qui n’a, pour l’heure, pas confirmé sa venue.

Joint par téléphone,  Jean Klinkert s'est dit


"honoré de recevoir le Président de la République française", avant d'ajouter "c'est un symbole fort à prendre en considération dans la transmission de la mémoire de la Première guerre mondiale et dans la consolidation de l'amitié franco-allemande." 


La première pierre du lieu de mémoire destiné à raconter les batailles meurtrières de la guerre, dont les ravages marquent encore le paysage, avait été posée en août 2014  par les présidents François Hollande et Joachim Gauck dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre.

4,6 millions d'euros ont été investis dans cet équipement avec des financements français, allemands et européens.

On y trouve quoi ?


Dans ce bâtiment de 900 m2 fait de bois et de béton sont exposées des reproductions de barricades brunies par la terre, de tranchées usées par les tirs de mortiers, de mines et obus allemands, mais aussi des bouteilles, des tasses et des conserves d'époque.
Une projection en 3D du champ de bataille sur un relief permet au visiteur d'appréhender la fureur de cette guerre de montagne, un des aspects oubliés de la Grande Guerre. Sur les murs, des vidéos d'archives sur la vie dans les tranchées, narrées en français et en allemand, témoignent de la violence des combats et achèvent le travail pédagogique entrepris par les historiens.



A lire aussi

Sur le même sujet

"Aider cette belle jeunesse"

Les + Lus