Emmanuel Delhom est subjugué par le pouvoir de communication des voitures. Quand il roule dans de belles autos, il se réjouit toujours de voir les sourires s'afficher et les pouces se lever. Il pense aussi que les propriétaires de voitures originales en disent un peu sur eux-même : "Montre-moi ta voiture et je te dirai qui tu es.

Aujourd'hui, il partage avec nous le charme unique de sa Morgan Plus 8 de 1998, une voiture anglaise peu banale, unique dans son positionnement temporel et sa vocation de sportive à l'ancienne. A l'image de son propriétaire ? 

Un esthète éclectique

Emmanuel explore à fond ses passions. Ce chef d'entreprise en possède plus d'une.
L'art : il collectionne les oeuvres et s'exerce lui-même à être un artiste (il expose régulièrement).  
Le sport : quand il décide de courir, c'est pour faire des marathons. Il a fini deux marathons à Reims et un à New-York.
Le vin : amateur éclairé, il a décide d'en élaborer. A la cinquantaine, il revend ses sociétés pour acheter un domaine viticole à Néoules dans le Var.

Et les voitures alors ?  Il les collectionne bien sûr mais crée aussi une société, Cuir et Pistons, dédiée au plaisir automobile. Il propose à ses clients de s'asseoir au volant de très beaux bolides et les emmène parfois sur des circuits.

La préférence d'Emmanuel va pour les modèles mythiques, intemporels, capables de traverser le temps. S'il a d'abord jeté son dévolu sur la mythique Jaguar Type E,  il a "eu le coup de foudre pour cette Morgan Plus 8. Une voiture très atypique, ni véritablement ancienne ni complètement moderne dans son design et sa conception, avec beaucoup de caractère". 

Pour découvrir la Morgan Plus 8 de l'intérieur, faites tourner la photo 360°

Hors du temps

Aujourd'hui, Morgan est l'une des toutes dernières marques automobiles anglaises. Installée à Malven dans le Worcestershire, Morgan Motor Company fabrique depuis 110 ans des véhicules qui sont toujours à ce jour assemblés à la main et personnalisés sur commande. Pas de stock disponible et un délai de plus d'un an pour satisfaire les clients.

Les Morgan sont aussi les dernières voitures à être conçues avec une infrastructure en bois. Des panneaux en frêne qui s'associent au châssis en acier. Autant d'anachronismes qui indiquent que le temps n'a pas de prise sur les ingénieurs de Morgan qui n'opposent pas la tradition à la modernité.

Mais le plus étonnant est sans aucun doute la silhouette intemporelle de ces belles anglaises. Inspirée des années 30 mais conçue au début des années 50, la ligne du roadster reste figée. 

Pour sa part, le modèle le plus puissant de la gamme, la Morgan 8 est née en 1968. Elle reprend le design de sa petite sœur la Morgan Plus 4 créée 30 ans auparavant. Cette ligne n'a connu aucune évolution jusqu'à la fin de la production en 2004. Impossible aux yeux d'un néophyte de deviner la date de la conception de la voiture à la robe hors du temps. 
 

La Morgan Plus 8 en 10 photos

La Plus 8

La Plus 8 est créée pour permettre l'arrivée d'un 8 cylindres dans la gamme Morgan. Elle adapte alors le châssis de la Morgan Plus 4 pour accueillir un moteur d'origine Rover. L'empattement gagne 2 pouces. 

Le modèle de 1998 d'Emmanuel est équipé du moteur 4,6 litres prélevé sur l'imposant Range Rover. Pas anodin sur un roadster qui pèse moins d'une tonne ! Avec ses 200 ch, la Plus 8 permet des accélérations de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes, pour une vitesse de pointe de 205 km/h.

En 36 ans de carrière, la Morgan Plus 8 est éditée à 6.233 exemplaires. L'arrêt de sa production en 2004 est provoquée par la disparition de la marque Rover qui n'est plus en mesure de fournir son moteur 8 cylindres.

La Morgan Plus 8 d'Emmanuel en vidéo

Roadster d'élégance pour sportif

Emmanuel aime qualifier son auto de "voiture d'agrément pour sportif " : "Il faut être flexible pour pouvoir rentrer et atteindre le petit pédalier, supporter les soubresauts des amortisseurs, encaisser les coups de pied du gros moteur et être bien accroché au volant. C'est une voiture qui se pilote. Avec son grand nez, il faut prendre l'habitude d'accélérer en tournant pour accompagner le mouvement." 

Mais pour notre entrepreneur, la Morgan Plus 8 n'a pas vocation à être une sportive de compétition : "Le plaisir c'est avant tout le sentiment de liberté, de n'avoir rien au-dessus de soi, le vent dans les cheveux, c'est très jouissif." 

Le gentleman ne boude pas moins son plaisir en hiver "quel bonheur de conduire dans la fraîcheur au petit matin dans la gelée, emmitouflé dans des gants avec le nez froid et rouge, c'est un luxe formidable !"  Et il s'autorise à capoter que s'il pleut à seaux : "Si l'on déplie la capote, c'est à l'arrêt et juste pour qu'elle ne se déforme pasRouler en Morgan n'est qu'une question d'habillement et d'accessoires. Une bonne paire de gants, une toque et un couvre gorge font l'affaire." 
 
© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

Renaissance

La Morgan Plus 8 a d'abord été remplacée par l'Aéro 8 en l'an 2000. C'est la première nouvelle Morgan depuis 1948. Sa forme plus moderne ne fait pas fait l'unanimité à ses débuts. Aussi elle n'est plus 100% anglaise puisqu'elle est désormais équipée d'un V8 allemand BMW.

En 2012, la Plus 8 refait son apparition sous ses traits traditionnels. Elle est également équipée du V8 BMW emprunté à l'X5. Cette nouvelle Plus 8, si elle n'est plus tout à fait la même, garde l'esprit Morgan. Le look est toujours le même, la capote manuelle, le châssis aluminium toujours associé à une infrastructure en bois, les aficionados s'y retrouvent.

Pas pour longtemps puisque le constructeur annonce aujourd'hui l'arrêt de la production de voitures huit cylindres au profit d'une nouvelle Plus 6 présentée au dernier salon de Genève.

Dans le même temps Morgan Motor Compagny cesse d'être une entreprise familiale. La marque qui vend 700 voitures par an vient d'être achetée par un fond d'investissement italien, Investindustrial, déjà propriétaire d'Aston Martin. La nouvelle direction se veut rassurante : si elle ambitionne de mieux diffuser la marque à l'international, elle compte garder les spécificités iconiques de ces voitures fabriquées à la main en Angleterre. À suivre...

Vidéo : Morgan dit adieu aux huit cylindres (en anglais)