En route pour Rio 2016 avec les athlètes de Champagne-Ardenne (Episode 1)

Chaque dimanche, nous allons suivre la préparation des sportifs champardennais avant les Jeux Olympiques de Rio. Pour ce premier épisode, nous avons eu envie de savoir ce que représentaient les JO pour ces athlètes.

Nous avons rencontré Etienne Hubert (sélectionné aux Jeux Olympiques en canoë-kayak), Pauline Ferrand-Prévot (sélectionnée aux Jeux Olympiques en cyclisme sur route et VTT), Marie Gayot (athlète à l'Efsra Reims).

Cet été, Etienne Hubert vivra le rêve de tout sportif de haut niveau. L'Ardennais licencié à Sedan disputera pour la première fois les Jeux Olympiques. Son sport est emblématique des JO. Peu médiatisé, le canoë-kayak sort de l'ombre tous les 4 ans. Etienne Hubert a déjà disputé les plus grandes compétitions de course en ligne. Pour lui, Rio est un aboutissement, mais à 28 ans, il ne s'enflamme pas, et reste concentré sur son objectif, celui de gagner une médaille.

A l'approche du grand rendez-vous, certains sportifs se retrouvent naturellement sous le feu des projecteurs. Pauline Ferrand-Prévot fait désormais partie des têtes d'affiche de l'équipe de France. Celles qui se doivent de briller sous la flamme olympique. A Londres il y a 4 ans, la cycliste était surtout fière de participer à l'événement. 26ème en VTT, la Rémoise avait fini 8ème sur la route, dans une épreuve remportée par sa coéquipière et chef de file chez Rabobank, Marianne Vos. Depuis, Pauline a endossé le maillot de leader. Triple championne du monde, elle entend confirmer son nouveau statut. Car le titre olympique est le seul qui manque encore à son palmarès.

Pour Marie Gayot en revanche, Rio est sans doute la dernière occasion de courir aux Jeux Olympiques. Elle a prévu de raccrocher ses pointes avant 2020. Au Brésil, la Rémoise espère surtout disputer le 400 m en individuel. A Londres, elle avait déjà effectué le tour de piste, mais uniquement en relais, avec l'équipe de France.

A chacun son objectif mais pour tous ces sportifs, qu'ils soient ou non déjà qualifiés, l'heure est à la préparation. Un entraînement souvent très intensif pour être en forme le Jour J.

Voir notre reportage

Chaque dimanche, nous allons suivre la préparation des sportifs champardennais avant les Jeux Olympiques de Rio. Pour ce premier épisode, nous avons eu envie de savoir ce que représentaient les JO pour ces athlètes. Nous avons rencontré Etienne Hubert (sélectionné aux Jeux Olympiques en canoë-kayak), Pauline Ferrand-Prévot (sélectionnée aux Jeux Olympiques en cyclisme sur route et VTT), Marie Gayot (athlète Efsra Reims). ©France 3 Champagne-Ardenne