Bannière résultats municipales

Erstein: Michel Andreu-Sanchez est le plus jeune maire d'Alsace

Qui est Michel Andreu-Sanchez, le nouveau maire d'Erstein qui doit prendre ses fonctions dans quelques jours? L'homme de 23 ans, encore étudiant en droit public fait ses premiers pas en tant qu'élu de la République. Il est le plus jeune maire d'Alsace.

Michel Andreu-Sanchez, le plus jeune maire d'Alsace.
Michel Andreu-Sanchez, le plus jeune maire d'Alsace. © Valérie Ruiz Suri / France Télévisions
C'est un lendemain d'élections qui chante pour le jeune futur maire d'Erstein. Michel Andreu-Sanchez, 23 ans, étudiant en droit à l'Université de Strasbourg a bousculé les pronostics, fait taire les incrédules. Son élection, comme vous le voyez sur l'infographie ci-dessous, lors du second tour des élections municipales à Erstein avec 57,80 % est une surprise pour beaucoup.
 
Résultats élections municipales Erstein second tour
Résultats élections municipales Erstein second tour © France Télévisions

Au lendemain de la soirée électorale, Michel Andreu porte encore dans la voix, les réminiscences de la veille. Celles de la victoire. Un peu de fatigue, mais beaucoup d'enthousiasme. Et cette nouvelle journée, lundi 29 juin, qui s'annonce semble toute aussi chargée. Rencontre avec la presse, ses colistiers, ses électeurs d'Erstein au coin d'une rue. Ce lundi, 29 juin, Michel Andreu a revêtu le costume de maire mais pas encore l'écharpe, il convient encore d'attendre son élection par les conseillers municipaux. Officiellement alors, il sera le plus jeune maire d'Alsace."Je suis très heureux. C'est un travail d'équipe qui paye après des mois de campagne. Surpris? Non. Nous avons bien senti que les habitants d'Erstein avait envie du renouveau de l'équipe municipale." Un vent d'air frais souffle sur la commune de 10.630 habitants située entre Strasbourg et Sélestat. 
 

La politique, une vocation depuis tout petit


Michel Andreu a fait quasiment toute sa scolarité à Erstein. Fils d'une mère employée de commerce et d'un père militaire, la voie politique ne lui était pas toute tracée. C'est en 2007 alors qu'il n'était encore que collégien qu'il suit la campagne de Nicolas Sarkozy et s'intéresse "à la matière". Plus tard au lycée, ses premières élections en tant que représentant d'élèves, puis celles à l'Université.
 

L'essentiel ce n'est pas l'âge du maire, mais bien sa motivation, son énergie

Michel Andreu-Sanchez, maire d'Erstein



L'étudiant en droit, adhérent aux Républicains, est également collaborateur parlementaire. Depuis des années, il baigne dans le milieu politique. Mais ne pensait pas "forcément passer de l'autre côté du bureau" explique-t-il.  C'est en discutant avec des Ersteinois, qu'il s'est rendu compte qu'être dans l'accusation ne menait à rien. "Je préfère être dans la proposition, dans l'action". Pour les municipales, il est parti sans investiture. "Notre liste est une liste de rassemblement. Pas de partis mis en avant. Mais des compétences". 

Et ça marche. Première campagne. Et victoire. Un bon impressionnant à seulement 23 ans mais pas de quoi lui faire prendre le melon. "Mon âge n'est ni un avantage ni un inconvénient. Certains, et je les comprends, s'interroge sur mon expérience. Mais je crois que l'essentiel ce n'est pas l'âge du maire. Mais bien sa motivation, son énergie, et son équipe. Nous avons réussi à réunir à nos côtés des hommes et des femmes pour la plupart issus de la société civile." 

 

Les manches retroussées prêt à travailler


Le jeune maire, qui a prévu de mettre en suspens son master de droit public à l'Université de Strasbourg, est déjà prêt à prendre ses fonctions. Dès ce samedi 4 juillet, jour de l'élection du maire et des adjoints, "nous allons faire une étude de terrain post-Covid." Une sorte d'état des lieux, des commerces, entreprises de la commune après la crise du Covid. "Nous devons soutenir les entreprises locales face à la crise économique qui nous attend." Pas de grand projet dans l'immédiat donc "on ne va pas commencer avec des projets audacieux. Pas en ces temps d'incertitude."
 

Un coup de jeune pour une ville qui s'endort


Mais une priorité tout de même. Comme beaucoup de villes de cette taille, située à proximité d'une grande agglomération, Erstein est victime d'une certaine désertification du centre-ville. "Si Erstein attire toujours plus de citadins en mal de nature, le centre-ville reste tout de même peu attractif pour cette population. Nous devons encourager, soutenir les commerces et faire du centre un lieux de vie, d'achat et d'économie". Pour cela le nouveau maire souhaite améliorer la communication et inciter les habitants à consommer à Erstein. Par ailleurs, vague verte oblige, le nouveau maire a pour ambition de "verdir la ville, en y créant des îlots de fraîcheur."

Ce samedi 4 juillet, Michel Andreu-Sanchez sera officiellement maire d'Erstein. Le plus jeune maire d'Alsace. Un jeune maire lucide. Les électeurs l'attendront au tournant. Et le premier édile en a bien conscience. "A 23 ans, on attend de vous d'être irréprochable et efficace. On a clairement moins le droit à l'erreur. Mais ça ne me fait pas peur. Je suis bien entouré."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections portrait
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter