Cet article date de plus de 4 ans

Fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim: l'indemnisation de l'Etat est jugée ridicule par EDF

Moins de 100 millions d'euros d'indemnisation. Selon nos confrères du journal Le Monde, c'est ce que proposerait l'Etat à EDF pour compenser la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim. EDF tablait sur au moins 2 milliards. Le désaccord est de taille!
La centrale nucléaire de Fessenheim
La centrale nucléaire de Fessenheim
"Sidérant", "surréaliste", "apocalyptique"… Telles sont les réactions des responsables d’EDF rapportées par le journal ‘le Monde ».  Ils n’en reviendraient pas de la somme proposée par l’Etat en guise de compensation pour la fermeture de la centrale de Fessenheim : entre 80 et 100 millions d’euros. On est très loin des 4 milliards d’euros, estimation de deux députés, qui avaient rédigés un rapport à ce sujet en 2014. Une estimation revue ensuite à  la baisse, mais qui tablait tout de même sur une fourchette entre 2,5 et 3 milliards d'euros.
Toujours selon nos confrères du Monde, le dialogue serait totalement bloqué entre Ségolène Royal et les dirigeants d'EDF. Le bras de fer ne fait que commencer.

L'unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim à l'arrêt depuis mercredi

En cause, un capteur de pression défaillant, qui a conduit les équipes à arrêter le réacteur, a-t-on appris auprès de la centrale.
"Ce capteur de pression défaillant dans la partie nucléaire a affiché une donnée erronée, qui a isolé un circuit. Suivant les procédures, nous avons mis le réacteur à l'arrêt", a précisé Christine Tousch, à la communication de Fessenheim.
Il était prévu que le réacteur soit arrêté bientôt pour "des travaux de maintenance mineurs dans la salle des machines, la partie non nucléaire de l'installation", a-t-elle ajouté.
La mise à l'arrêt non prévue a donc été mise à profit pour avancer ces travaux, et le réacteur ne redémarrera pas avant le 24 mai.
Au début de l'arrêt, EDF avait prévenu que celui-ci, "sans conséquence sur la sûreté et l'environnement" selon lui, "pourrait occasionner des panaches de vapeur d'eau non radioactive, visibles au-dessus de la centrale".
L'unité n°2 est en fonctionnement et alimente le réseau électrique national, est-il aussi précisé.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
centrale nucléaire de fessenheim environnement nucléaire société