Galette des rois : voyage, voiture, champagne, les boulangers rivalisent d'idées pour en vendre plus

Jeu concours, lots à gagner, fèves originales ou galette solidaire, les boulangers pâtissiers rivalisent d'imagination. / © Jean-François Frey/ MaxPPP
Jeu concours, lots à gagner, fèves originales ou galette solidaire, les boulangers pâtissiers rivalisent d'imagination. / © Jean-François Frey/ MaxPPP

Cadeaux, gâteaux solidaires, fèves originales, depuis plusieurs années, les boulangers-pâtissiers rivalisent d'imagination pour obtenir leur part du gâteau. La concurrence est parfois rude.

Par L.L

La recette d'une bonne galette ? Des ingrédients de qualité, un savoir-faire artisanal et parfois aussi un soupçon d'audace. Depuis 14 ans, Anthony Sattin ajoute un ingrédient un peu plus commercial à ses gâteaux. Ce boulanger-pâtissier, installé à Rethel, dans les Ardennes, propose de gagner des cadeaux. "Ca a commencé par une télévision, des bouteilles de champagne, puis des voyages, et depuis quatre ans, une voiture". Pour le moins, alléchant. Cette année, si vous êtes joueur et chanceux, vous pourrez repartir avec une Renault Twingo.

 

Il y a 3 ans, on s'y était pris trop tard, on n'a pas pu faire gagner une voiture alors on a mis deux scooters en jeu, les ventes ont chuté de 30%.
-Anthony Sattin, boulanger-pâtissier à Rethel dans les Ardennes


L'artisan le reconnaît. Il a placé la barre très haut. "Il y a 3 ans, on s'y était pris trop tard en terme d'organisation, on n'a pas pu avoir les autorisations à temps pour faire gagner une voiture alors on a mis deux scooters en jeu, les ventes ont chuté de 30%." Les clients se sont habitués. "On ne peut plus se permettre de faire gagner un vélo maintenant" ajoute le boulange ardennais.
 

Des lots à gagner : presque un passage obligé pour se démarquer 

L'attente est là et les concurrents tout proches. A Sault-lès-Rethel, la boulangerie Baudet honore, elle, les soldats du feu. Dans les galettes, des fèves originales à l'effigie des pompiers de Rethel. Une première. "On voulait sortir de l'ordinaire, après l'année difficile qu'ils ont passé, on a pensé à eux. On voulait les mettre en valeur" explique Amandine Baudet, la gérante. Une collection originale de 8 fèves. Les sapeurs-pompiers seront présents le samedi 4 janvier de 9h à 12h devant la boulangerie pour expliquer leur métier.

"On fait aussi gagner 35 magnums de champagne par tirage au sort, pour tout achat d'une galette. L'an passé, on en a vendu 950, on espère dépasser le millier, cette année, ça nous fait un peu de pub, on essaye d'attirer les clients avec des petites initiatives" conclut Amandine.
 

Un voyage à Cuba 

Dans l'Aube, à la Chapelle-Saint-Luc, près de Troyes, votre galette pourrait bien avoir une saveur exotique. La boulangerie Feuillette fait gagner un voyage à Cuba pour deux personnes. L'an passé, c'était la République dominicaine. Le magasin a ouvert il y a 3 ans et la formule fonctionne bien. Le tirage au sort aura lieu à la fin du mois de janvier. Pour concourir, il faut remplir un papier avec une preuve d'achat de votre galette (4 ou 8 parts). 

 

Des galettes solidaires dans la Marne


Depuis le 26 décembre, à Epernay, les gourmands peuvent déguster une galette solidaire. Pour chaque achat, un euro sera reversé à l'hôpital de Reims. Objectif : financer la venue de clowns auprès des enfants malades. 
 

Je me mets à la place des parents. Quand on a un enfant malade, on est tout de suite désemparé.
-Grégory Piraux, boulanger-pâtissier à Epernay.
 

Le boulanger-pâtissier, Grégory Piraux espère recueillir 5.000 € sur les 33.000 nécessaires au financement de l'opération. L'artisan a été touché par le sort de ces jeunes patients. "Ils ont toute la vie devant eux. Je me mets à la place des parents. Quand on a un enfant malade, on est tout de suite désemparé." Ce sont des dessins d'enfants qui ont servi de modèle aux fèves.



Et la qualité ?


Tenter sa chance, décrocher le jackpot, c'est bien mais il ne faut pas oublier la qualité. Chaque année, la fédération de la boulangerie de la Marne couronne la meilleure galette du département. Vivien Départ, artisan à Dormans, l'a remporté en décembre dernier. De quoi voir augmenter sa clientèle. Mais comme le rappelle Lionel Boban, le directeur de la maison de la boulangerie "l'important c'est la qualité de la galette. Avec ce concours, on veut mettre en avant les professionnels, leur savoir-faire et la qualité de leurs produits, l'Epiphanie est une période importante pour la profession, comme Pâques, Noël, ce sont toujours des moments forts." 

Au pays de la galette, la qualité reste reine.


A Troyes : "le boudin des rois"


L'incontournable galette des rois a donné des idées à un charcutier de Troyes. Depuis 11 ans, Thierry Prautois glisse à l'intérieur dans son boudin noir une fève. C'est en famille, en discutant avec son cousin, boulanger-pâtissier, que l'artisan a imaginé son "boudin des rois". " Grâce à moi, les parents arrivent à faire manger du boudin à leurs enfants, ça touche aussi les chasseurs, c'est devenu une tradition pour certains. Ils organisent un repas de fête, en plat principal le boudin chaud et en dessert, la galette". Ainsi, les convives ont deux fois plus de chance d'être sacré !

Thierry et Heliette Prautois honorent déjà des commandes entre Noël et le Jour de l'An. Tout le mois de janvier, à la charcuterie de la Gare, "le boudin des rois" bat son plein. "Les fêtes passées, la période est plutôt creuse. Du coup, ça relance un peu l'activité. On double la fabrication de boudin noir par rapport à avant où il n'y avait pas de petite figurine à trouver." Il suffisait d'y penser. 

Sur le même sujet

Les + Lus