Cet article date de plus de 3 ans

GCO de Strasbourg : une cérémonie d’enterrement pour la forêt de Kolbsheim

Les opposants au grand contournement ouest de Strasbourg ont organisé une cérémonie pas tout à fait comme les autres ce dimanche 23 septembre après-midi en l'église de Kolbsheim. Une cérémonie d'adieu aux arbres abattus par Vinci.
 
Une cérémonie d'adieu aux arbres était organisé ce dimanche 23 septembre à Kolbsheim
Une cérémonie d'adieu aux arbres était organisé ce dimanche 23 septembre à Kolbsheim © France 3 Alsace
Ils étaient des centaines d’opposants au GCO rassemblés, ce dimanche 23 septembre, dans la petite église protestante de Kolbsheim pour faire leurs adieux aux arbres abattus par Vinci sur le tracé de la future rocade. Les yeux rougis, la mine attristée. "Ce n’est pas un vrai enterrement et pourtant… " témoigne un participant.

 
L'avis de décès publié par les anti-GCO
L'avis de décès publié par les anti-GCO


"Nous avons organisé cette cérémonie symbolique pour répondre aux villageois et aux zadistes qui avaient besoin d’un rituel comme nous pouvons en vivre dans un temps de deuil. Kolbsheim est en deuil. Il fallait prendre un moment ensemble pour passer cette étape" explique Caroline Ingrand-Hoffet, pasteur du village.

 


Témoignages, chants, dessins...des armes pacifiques pour dénoncer un projet controversé mais sur le terrain, le combat continue activement. Hier, samedi 22 septembre un petit groupe de zadistes a repris possession d’une partie de la ZAD (zone à défendre) du Moulin, évacuée le 10 septembre dernier à l’occasion du lancement des travaux de déboisement. 

 

Une réappropriation sans heurts, autorisée par la préfecture, dans l’attente du couperet de la justice.

 
Les opposants sont de retour à la ZAD de Kolbsheim, où ne subsistent que le moulin et la grange.
Les opposants sont de retour à la ZAD de Kolbsheim, où ne subsistent que le moulin et la grange. © France 3 Alsace


Le tribunal administratif de Strasbourg, qui a examiné mercredi 19 septembre l'arrêté préfectoral autorisant le lancement du chantier de la rocade à l'ouest de la capitale alsacienne, rendra sa décision mardi prochain. Ce référé, introduit par l'association Alsace Nature, constitue l'un des derniers espoirs pour les opposants au projet.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gco économie transports routes