Geiswiller : l'agresseur du maire écope d'une contravention

Le maire de Geiswiller, Georges Beck, avait été agressé le 9 juin. / © France 3 Alsace
Le maire de Geiswiller, Georges Beck, avait été agressé le 9 juin. / © France 3 Alsace

Georges Beck, maire de Geiswiller, s'était fait agressé en juin 2016 par un habitant de sa ville. Mardi 13 décembre, le tribunal correctionnel a requalifié la peine de l'auteur des coups en simple contravention.

Par Valentin Pasquier

Mardi 13 décembre, le tribunal correctionnel de Strasbourg a rendu son verdict concernant les coups portés au maire de Geiswiller (Bas-Rhin) en juin 2016. L'auteur des coups, un quarantenaire habitant la commune, ne purgera pas de peine de prison : celle-ci a été requalifiée en contravention.

Le 22 novembre, dans son réquisitoire, le procureur de la République avait demandé à requalifier les faits : selon lui, le maire n'a pas été agressé dans le cadre de ses fonctions. L'agression ne concernerait donc plus une « personne dépositaire de l'autorité publique » mais relèverait plutôt d'une simple contravention. L'homme écope d'une amende de 750 € et 1 000 € de provision en vue d'un procès au civil, concernant les dommages et intérêts.

L'agresseur avait poussé à terre et violamment frappé l'élu, le 9 juin 2016, suite à un problème de démitation de terrain.

Interview de Georges Beck, maire de Geiswiller agressé
Georges Beck est interviewé par Jérôme Gosset et Valérie Ruiz-Suri - France 3 Alsace

 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus