• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Goerlingen : un enseignant de primaire interpellé pour des attouchements sexuels sur huit fillettes

L'enseignant de CM1/CM2 de l'école de Goerlingen a été interpellé pour attouchements sexuels / © Google street view
L'enseignant de CM1/CM2 de l'école de Goerlingen a été interpellé pour attouchements sexuels / © Google street view

Un enseignant de Goerlingen (Bas-Rhin), âgé de 29 ans a été interpellé le 3 mai, puis placé sous contrôle judiciaire. Il est accusé d'attouchements sexuels sur 8 fillettes de la classe de CM1-CM2. Il a reconnu les faits.

Par Anne-Laure Marie

Vendredi 3 mai en fin d'après-midi, trois familles se rendent à la gendarmerie de Drulingen accompagnées chacune par leur fille, toutes les trois scolarisées en classe de CM1-CM2 à l'école de Goerlingen. Les familles portent plainte contre l'enseignant, accusé d'attouchements sexuels. La brigade de gendarmerie de Saverne enclenche alors une audition dite "Amélie", un dispositif permettant de recueillir la parole de l'enfant dans un contexte moins stressant que derrière un bureau de gendarme.

"Nous avons une salle faite pour cela, colorée. L'enfant est accueilli par un gendarme en civil qui ne prend pas de notes. L'entretien est filmé, ce qui permet à une vraie conversation de s'engager sans stress, la situation étant suffisamment traumatisante comme ça", explique le commandant Dumas de la brigade de Saverne. 
 

L'enseignant reconnaît les faits

Vu la concordance des témoignages, la gendarmerie interpelle l'enseignant le soir-même du 3 mai et le place en garde à vue. Le jeune homme de 29 ans reconnaît rapidement les faits. Titulaire à l'école de Goerlingen depuis la rentrée, l'enseignant effectuait auparavant des remplacements depuis trois ans dans la région de Strasbourg et dans celle de Saverne. Il a été placé sous contrôle judiciaire, bien sûr mis à distance de l'école avec interdiction d'entrer en contact avec des mineurs en attendant sa convocation devant le tribunal correctionnel de Saverne. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de Saverne.
 

Une réunion de crise

Pour l'instant, huit petites filles en tout auraient subi les attouchements de leur enseignant. Dès lundi, une institutrice remplaçante a été nommée à Goerlingen ainsi qu'une psychologue. Lundi soir, les parents ont pu rencontrer les gendarmes, la directrice d'académie et les élus lors d'une réunion.

Dans un communiqué, le rectorat de l'académie de Strasbourg précise que l'enseignant a été suspendu de ses fonctions dès vendredi et que l'inspectrice de circonscription de l'Education nationale, une psychologue et une infirmière ont été dépêchées sur place et seront présentes toute la semaine pour recevoir et soutenir les élèves, les parents et les adultes de l'établissement qui en feraient la demande et ajoute que toute l'institution est mobilisée sur cette affaire.

Sur le même sujet

Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières

Les + Lus