GRAND EST. Important exercice militaire à Mailly-le-Camp

Mailly, dans l'Aube, accueille durant quatre jour un exercice militaire avec notamment la participation des régiments de chars de Thierville et d'infanterie de Belfort. Exercice grandeur nature suivi par nos journalistes sur le terrain même des manoeuvres.

Transport de troupes
Transport de troupes © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine

Important exercice militaire à Mailly, dans l'Aube. Plusieurs régiments y participent, dont les chars de Thierville et l'infanterie de Belfort.


Reportage de Jean-Philippe Tranvouez et Frédéric Madiaï
durée de la vidéo: 02 min 02
Mailly-le-Camp : exercice militaire interarmées ©France 3 Lorraine


L'exercice mobilise de nombreuses forces opérationnelles.
Il permet de tester les capacités de réaction, de résistance, et d'offensives de nos forces armées.

Le 1er régiment de chasseurs de Thierville y prend une place importante.
Dès le petit matin, quatre chars Leclerc prennent position avec mission de faire reculer l'ennemi.


Salle de commandement opérationnel
Salle de commandement opérationnel © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
Briefing militaire
Briefing militaire © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
© Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
Un char se profile à l'horizon
Un char se profile à l'horizon © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
© Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
© Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
Véhicule de liaison
Véhicule de liaison © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
Transport de troupes
Transport de troupes © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
Un char en affût
Un char en affût © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
© Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
En embuscade
En embuscade © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine
Surveillance
Surveillance © Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Lorraine


L'infanterie de Belfort ne reste pas inactive : elle doit prendre un village et le sécuriser.
La mission s'annonce difficile : le commandement indique une possible contre l'attaque de l'ennemi au moyen de gaz.
D'où la nécessité de s'équiper en vertu de la menace potentielle.

© Jean-Philippe Tranvouez -France 3 Lorraine


Depuis la salle de commandement, les observateurs analysent et décortiquent les situations dans lesquelles se trouvent les militaires engagés. 
Ce qui permettra d'intégrer de précieuses données quant aux capacités opérationnelles des différentes armes ayant participé aux manoeuvres.







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité défense