Gros plan sur le kendo

Le kendo est une discipline martiale japonaise.
Devenu sport, il permet de développer de nombreuses qualités chez les pratiquants.

L'accessoire indispensable au pratiquant de kendo.
L'accessoire indispensable au pratiquant de kendo. © Jean-Marie Baverel - France Télévisions
Le kendo, vous connaissez ?

Ces drôles de guerriers avec leurs masques grillagés, en grandes tenues avec des sabres de bambou...

A l'origine discipline purement militaire, le kendo est devenu sport.

Aurélia, authentique guerrière et ceinture noire de kendo.
Aurélia, authentique guerrière et ceinture noire de kendo. © Jean-Marie Baverel - France Télévisions

Le pratiquant porte des protections à la tête, gorge, poignets et dos, les quatre cibles du combat.
Concentration, maîtrise de soi, physique se développent au contact de ce sport.

Le "kiai" est le cri fondamental du kendo.
Il permet la concentration de son énergie, il donne le courage de l'affrontement, mais surtout a pour but de déstabiliser son adversaire.

Enthousiasmés ? Pour trouver un club de kendo, CLIQUEZ ICI


Gros plan sur le kendo avec le reportage de Pascal Schnébélé et Jean-Marie Baverel

durée de la vidéo: 01 min 42
Gros plan sur le kendo ©France Télévisions

 

Histoire du kendo, par le Comité National Kendo (CNK)

Sur les champs de batailles qui jalonnent, du VIIème au XVIIème siècle, l'histoire du Japon, les guerriers de tout rang "bushi" avaient développé au plus haut point de nombreuses pratiques martiales, mais finalement, c'est dans le sabre "ken" que se concentrèrent leur efficacité et leur âme.

Pendant les deux siècles et demi de paix qui firent suite, où les Shogun TOKUGAWA refermèrent volontairement le Japon sur lui-même, c'est autour de ce sabre que se forgea le code du "bushi" tandis que se développait la pratique du "ken jutsu" devenue une sorte d'escrime préparatoire à la guerre.
 
Quinze années après avoir vu son isolement rompu par les occidentaux, le Japon, au terme de dures luttes intestines, restaurait en 1868 le pouvoir impérial et, s'ouvrant au monde moderne, passait de la féodalité au rang de puissance internationale.

Après une période de déclin le "ken jutsu" dépouillé de son caractère utilitaire guerrier devint, grâce aux derniers maîtres de sabre, une escrime permettant de trouver dans un affrontement pacifique la voie "do" du perfectionnement personnel.

Le Kendo était né, sa pratique codifiée se popularisait et ne cessait de croître au Japon jusqu'à la seconde guerre mondiale puis, après une éclipse, reprenait en force, - plus de sept millions de pratiquants actuellement - et s'internationalisait à partir des années 1950.
  
En France, le Kendo est apparu en 1956, pendant une dizaine d'années sa pratique resta confidentielle; à partir de 1967 les premières missions officielles japonaises apportèrent leur aide et des groupes se structurèrent. C'est en 1972 que l'unité se réalisa avec l'entrée du Kendo au sein de la F.F.J.D.A. Le Comité National de kendo devenait ainsi, en 1973 "disciplines associées" et intégrait avec lui le Naginata, le Iaïdo et le Jodo.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport sorties et loisirs