Guerre 14-18 : à la recherche du soldat Fournier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Gueffier
La plaque du soldat Claude Fournier
La plaque du soldat Claude Fournier © France 2

Le 6 mai 2015, lors des travaux sur le mémorial de Fleury-devant-Douaumont, les ossements de 3 corps de soldats sont retrouvés. Une plaque de soldat  identifie l'un d'eux : il s'agit de Claude Fournier. Voici l'histoire de sa redécouverte.

C'est une enquête digne des "cold cases" (affaires non élucidées) ! 

Le 6 mai 2015, une pelleteuse découvre les ossements de 3 soldats dans la glaise du terrain autour du futur mémorial de Fleury-devant-Douaumont. 
Sur l'un d'eux se trouve une plaque de soldat garvée au nom de Claude Fournier et une date 1900. 


L'enquête commence. Les ossements sont confiés au médecin légiste des poilus : Bruno Frémont. 
Il détermine que l'homme mesurait entre 1m65 et 1m67. 

La presse s'empare de l'affaire. A quelques centaines de kilomètres de là, le maire de Colombier-en-Brionnais, se rappelle que le monument aux morts de son village porte le nom de Claude Fournier. Au terme de quelques recherches dans les registres communaux, il recoupe les informations et acquiert la certitude qu'il s'agit du même homme. Il retrouve même le petit-fils du poilu à Cannes.

Pendant ce temps, l'institut de recherche criminelle de la gendarmerie tente de reconstituer le visage du soldat à partir de son crâne et de son ADN. Quatre visages sont finalement proposés comme étant proches de la réalité. 


Quand Robert Allard découvre ces visages possibles de son grand-père, l'émotion l'étreint : 

C'est quelque chose...Il y a plein de trucs qui remontent

Claude Fournier sera inhumé au cimetière de Douaumont le 21 février 2018. 

durée de la vidéo: 04 min 44
Première guerre mondiale : le soldat Claude Fournier ©France 3


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.