Haut-Rhin : des parents diffusent un clip pour sauver l'école du village

Le clip met en scène parents et enfants qui protestent contre la fermeture de l'école de Sondernach (capture). / © David Mariotti
Le clip met en scène parents et enfants qui protestent contre la fermeture de l'école de Sondernach (capture). / © David Mariotti

Depuis un an, des parents d'élèves de l'école de Sondernach se mobilisent pour éviter un regroupement avec les écoles des villages voisins. Après les pétitions et les manifestations, ils ont diffusé début février une vidéo sur les réseaux sociaux, vue plusieurs milliers de fois.

Par France 3 Alsace / ML

Les "Gaulois" de Sondernach (Haut-Rhin) n'ont pas baissé les bras, et le font savoir dans un clip vidéo diffusé sur les réseaux sociaux. Mobilisés depuis un an, d'abord contre la fermeture de la maternelle puis contre celle de l'école toute entière, les parents de ce village de 650 habitants ont posté il y a deux semaines une reprise de la chanson "Toi + moi" de Grégoire.

Le clip a été réalisé et diffusé par David Mariotti, père d'un élève de CP et contributeur de valleedemunster.info, un blog d'information locale. Il met en scène plusieurs enfants et habitants, unis pour "sauver l'école de Sondernach, sauver la vie de nos villages". "On veut le mieux pour nos enfants chéris, pas de surnombre et pas de RPI [Regroupement Pédagogique Intercommunal, NDLR]", affirment les paroles, écrites par l'une des mères.
 


Les parents, qui ont créé une page Facebook dédiée, n'en sont pas à leur première reprise. Ils avait déjà diffusé notamment le détournement d'une planche d'Astérix et un clip de slam. Mais cette vidéo a déjà cumulé 17 000 vues sur Facebook et a été partagée près de 550 fois.


L'école de Sondernach fait actuellement l'objet d'un projet de regroupement avec celles des villages de Metzeral et Mittlach, situés à proximité. Il pourrait prendre effet à la rentrée 2018. Mais David Mariotti l'assure : "là où on ira, la dynamique nous suivra". Leur mobilisation se poursuit.
 

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus