Cet article date de plus de 3 ans

Haut-Rhin : le ramadan, une période faste pour les commerçants

Le ramadan a débuté ce jeudi. En Alsace, 190 000 personnes vont jeûner jusqu'au 17 juin. Cette période sacrée pour les musulmans l'est également pour les commerçants.

Dans les boucheries halal, le ramadan est un mois très chargé, en particulier la veille des festivités. Le rythme s'accélère, les commandes affluent. C'est une période faste pour le commerce, qui permet d'augmenter le chiffre d'affaires. A Sausheim par exemple, Driss Chakiri, gérant d'un magasin, a prévu 50% de livraison en plus pour éviter les ruptures de stock. En un mois, près de cinq tonnes de viande seront débitées, 30% de plus que le reste de l'année, sans compter les autres produits, semoule, fruits secs. "Tout le monde est content, que ce soient les clients, les commerçants ou les transporteurs", se félicite Youssef Doghmane.

Haut-Rhin : le ramadan, une période faste pour les commerçants

Le ramadan suscite un ensemble de pratiques socio-religieuses très populaires, avec selon des études 70% à 80% d'observants parmi les cinq millions de fidèles estimés en France.  Durant le ramadan, un des piliers de l'islam, les croyants sont invités à s'abstenir de boire, de manger et d'avoir des relations sexuelles, de l'aube - dès que l'on peut "distinguer un fil blanc d'un fil noir" dit le Coran Le jeûne est prescrit aux musulmans pubères, mais des dispenses sont prévues pour les voyageurs, les malades, les personnes âgées, les femmes enceintes ou venant d'accoucher. Des compensations sont possibles pour les personnes empêchées ou dispensées (jeûne effectué ultérieurement, dons aux nécessiteux...).

Dans une quête d'ascèse et de purification, le fidèle peut méditer le Coran, participer à des veillées de prière - avec le renfort cette année de quelque 300 "récitateurs" venus de l'étranger - et se montrer généreux avec les plus démunis. La dimension sociale, conviviale voire festive est très importante après l'"iftar", repas quotidien de rupture du jeûne. Le ramadan s'achève par l'Aïd el-Fitr, la "fête de la rupture du jeûne", vers le 15 juin cette année.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ramadan religion société