Haut-Rhin : une voiture finit dans un champ de maïs, trois personnes blessées

Des équipes cynophiles ont été déployées pour retrouver la voiture accidentée. (image d'illustration) / © Hervé Kielwasser, MaxPPP
Des équipes cynophiles ont été déployées pour retrouver la voiture accidentée. (image d'illustration) / © Hervé Kielwasser, MaxPPP

Un accident de voiture a eu lieu en bordure d'un champ de maïs à Rosenau (Haut-Rhin), ce lundi 14 octobre. Les trois occupantes du véhicule, âgées d'une vingtaine d'années, ont été blessées. Des équipes cynophiles et l'hélicoptère de la sécurité civile ont été déployés.

Par Vincent Ballester

Perdues dans le maïs. C'est, en substance, ce qu'a dû expliquer aux pompiers une jeune femme dont la voiture venait d'avoir un accident au milieu des champs à la sortie de Rosenau (Haut-Rhin), ce lundi 14 octobre. Le véhicule qu'elle occupait avec deux autres personnes a fait une sortie de route et s'est retrouvé immobilisé dans un champ de maïs.
 

Des moyens importants déployés

L'une des occupantes du véhicule l'a quitté pour appeler les pompiers, à 4h18. Mais elle n'a pas été en mesure de localiser précisément le lieu de l'accident. Le service départemental de secours et d'incendie (SDIS) du Haut-Rhin a donc déployé plusieurs équipes cynophiles pour retrouver le véhicule et les deux jeunes femmes restées à l'intérieur. Contacté par téléphone, un officier a expliqué à France 3 Alsace : "On a déployé des moyens importants au cas où ce serait grave. Mais personne ne se trouvait en urgence absolue."

Effectivement, les secours ont pu constater, après avoir localisé le véhicule, que les trois occupantes n'étaient que légèrement blessées. Le SDIS confirme que deux des jeunes femmes, âgées de 24 et 25 ans, ont été conduites en ambulance vers la clinique des Trois Frontières, à Saint-Louis. L'autre, elle aussi âgée de 24 ans, a été transportée par l'hélicoptère de la sécurité civile vers le centre hospitalier Émile Muller de Mulhouse.

Une enquête a été ouverte et confiée aux gendarmes, plus précisément à la communauté de brigades de Saint-Louis-Hagenthal. Le lieutenant-colonel David Maitrot a expliqué à France 3 Alsace que l'enquête doit déterminer qui se trouvait au volant au moment des faits, et les causes de l'accident. Des analyses ont été faites pour dépister une éventuelle alcoolémie.
 

Sur le même sujet

Les + Lus