Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser devrait bien être jugé devant les assises pour "assassinat"

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Colmar a confirmé ce jeudi 14 octobre le renvoi de Jean-Marc Reiser devant la cour d'assises. Mis en examen pour l'assassinat, en récidive criminelle, de Sophie Le Tan, le prévenu conteste la préméditation et l'intention d'homicide.

L'audience s'est tenue à la demande de Jean-Marc Reiser, accusé d'avoir assassiné Sophie Le Tan en septembre 2018. Le prévenu de 60 ans, contestant la préméditation, avait fait appel en juin dernier de son renvoi devant les assises pour "assassinat. S'il a fini par reconnaître être à l'origine de la mort de la jeune femme, il nie toute préparation ou intention d'homicide. Mais ce jeudi 14 octobre, la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Colmar a confirmé les requisitions de l'avocat général. Jean-Marc Reiser sera bien jugé pour assassinat en récidive criminelle. L'intéressé dispose à présent d'un délai de 5 jours pour éventuellement se pourvoir en cassation.

Pour la famille de la victime, "cela ne fait aucun doute qu’il y a eu préméditation.  Les charges montrent qu’il a prémédité ses actes. Il s’était mis en recherches d’une proie en postant des fausses annonces de location. Il se mettait à la fenêtre avec des jumelles pour voir si la proie était satisfaisante. Malheureusement pour Sophie, elle est tombée sur un prédateur", explique Me Weltzer, avocat de la famille Le Tan.

La cour a également confirmé le non lieu partiel concernant les chefs "d'enlèvement et de séquestration" et maintient Jean-Marc Reiser en détention. Déjà condamné par le passé pour viols, le sexagénaire encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire sophie le tan faits divers disparition