Affaire Françoise Hohmann : mis en examen pour séquestration, Jean-Marc Reiser tente d'échapper à un procès

Mis en examen pour la séquestration de Françoise Hohmann, Jean-Marc Reiser et ses avocats ont déposé un recours en nullité de procédure. La requête a été examinée ce jeudi 16 mai par la cour d'appel de Colmar. La décision sera connue le 20 juin 2024.

Jean-Marc Reiser sera-t-il jugé dans l'affaire Françoise Hohmann ? L'homme est mis en examen depuis 2023 pour séquestration arbitraire criminelle de la jeune femme, disparue en septembre 1987. Une décision que lui et ses avocats tentent d'annuler ce jeudi 16 mai. 

Une requête en nullité de procédure a été déposée devant la chambre d'instruction de la cour d'appel de Colmar. "Une juridiction a déjà statué sur cette affaire et ils l'ont déclaré innocent", défend Emmanuel Spano, l'avocat de Jean-Marc Reiser. La date du délibéré a été placée au 20 juin 2024.

Reconnu coupable de l'assassinat de Sophie Le Tan et purgeant une peine à perpétuité, Jean-Marc Reiser avait été acquitté en 2001 du meurtre de Françoise Hohmann, faute de preuve. Le dossier avait été relancé en 2020, sous l'impulsion de Thierry Moser. L'avocat avait alors mis en lumière des charges nouvelles, assez convaincantes pour rouvrir des investigations.

Une requête vouée à l'échec ?

En plus de son acquittement, Jean-Marc Reiser compte appuyer sur une durée de garde à vue trop longue pour sa défense. Ses avocats avancent également un autre argument, l'ancienneté des faits. Ce raisonnement est écarté par l'avocat de la partie civile, François Saint-Pierre. Il assure que "la prescription n'est en aucun cas une cause de nullité de procédure."

Celui qui a pris le relais de Thierry Moser dans ce dossier est certain que les proches de Françoise Hohmann pourront obtenir gain de cause, 37 ans après les faits. "La justice a rouvert le dossier suite à des circonstances nouvelles. Il est aujourd'hui poursuivi pour avoir séquestré Françoise Hohmann. La réponse est claire, cette mise en examen est légale et légitime."  

Que s'est-il passé ce 8 septembre 1987 ?

Alors vendeuse d'aspirateur à domicile, Françoise Hohmann se rend dans un immeuble du quartier de Hautepierre à Strasbourg. Après avoir démarché plusieurs particuliers, elle pénètre dans l'appartement de Jean-Marc Reiser. Il est la dernière personne à avoir vu la jeune femme de 23 ans avant sa disparition. Sa voiture sera retrouvée quatre jours plus tard près de la gare. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité