Colère des agriculteurs : fin du blocage de l'A35, l'autoroute rouvrira après le nettoyage de la chaussée

Les agriculteurs du Haut-Rhin se sont mobilisé pendant 24 heures, entre le jeudi 25 janvier et le vendredi 26. Des centaines de tracteurs ont bloqué l'autoroute A35 au sud de Colmar. Le blocage a été levé en fin de journée, ce vendredi.

Le blocage de l'A35, qui avait démarré jeudi 25 janvier à 15h, a pris fin ce vendredi 26 janvier en fin d'après-midi. Dans un post sur X (anciennement twitter), le préfet du Haut-Rhin annonçait le début de la levée du blocage vers 17h. "L'autoroute restera fermée jusqu'au départ complet des manifestants", précisait-il.

Pour rappel, environ 600 agriculteurs, et 300 tracteurs, venus de l'ensemble du département se sont rassemblés sur l'A35 au niveau d'Oberhergheim après l'appel lancé par la FDSEA 68 ce jeudi 25 janvier. Ensemble, ils ont bloqué l'autoroute dans les deux sens et ont passé la nuit sur place.

Un peu plus tôt dans la journée, le président de la FDSEA 68, Pascal Wittman, annonçait la fin du blocage au micro de France 3 Alsace : "On a décidé de lever le camp. On a décidé, d’un commun accord, d’analyser ce que le Premier ministre a annoncé et on décidera de la suite du mouvement pour la semaine prochaine, si ce qu’il nous annonce ne nous convient pas." 

Un "ras-le-bol général " des agriculteurs

"On a décidé de bloquer, parce que comme dans le reste de la France, il y a un ras-le-bol général des agriculteurs. Il n'y a pas que le revenu. On veut qu'on respecte notre métier, qu'on fait avec passion", explique Pascal Wittmann, président de la FDSEA du Haut-Rhin. Quel Alsacien serait prêt à travailler 50 heures par semaine pour gagner 500 euros ?". Il précise que l'action se veut "non-violente, digne. On quittera l'autoroute sans doute vendredi après-midi."

"On est venu exprimer notre mécontentement sur des sujets nationaux comme régionaux", ajoute un jeune agriculteur céréalier. "Par exemple, demander une simplification administrative, une reconnaissance des produits français. Mais la première revendication, c'est de pouvoir vivre de son métier. Ne pas avoir à se demander si on va réussir à pouvoir finir l'année. Simplement pouvoir être serein dans son travail."

Le syndicat prévoit un blocage d'au moins 24 heures de la circulation dans les deux sens. De grosses perturbations sont donc à prévoir. La préfecture du Haut-Rhin indique que la portion concernée est comprise entre Niederhergheim et Niederentzen. Elle recommande aux automobilistes d'éviter le secteur et d'avancer ou retarder les déplacements.

Un tronçon fermé, des déviations mises en place

Afin d’assurer la sécurité des manifestants et des usagers de la route,

  • l'autoroute A35 sera fermée à la circulation entre les échangeurs de Niederhergheim (n°28) et de Niederentzen (n°29), dans les deux sens de circulation, à compter du jeudi 25 janvier 2024 à 13h jusqu’au vendredi 26 janvier 2024 à 23h30.
  • l'autoroute A35 sera fermée à la circulation, dans le sens Mulhouse vers Colmar, entre les échangeurs de le Croix de la Hardt et de Niederentzen, le jeudi 25 janvier 2024 à 13h30 à 15h30.

Les bretelles d’accès à l’A35 dans le sens « Niederhergheim vers Mulhouse» et « Niederentzen vers Colmar» seront fermées.

Des déviations seront mises en place par les routes départementales :

  • Dans le sens Nord-Sud, les usagers pourront sortir à l’échangeur de Niederhergheim (n°28). Une déviation sera mise en place par les RD1b et la RD83.
  • Dans le sens Sud-Nord, les usagers pourront sortir à l’échangeur de Niederentzen (n°29).
    Une déviation sera mise en place par les RD18bis, RD83, RD1b.

Vitesse réduite

En outre, la vitesse sera réduite de 20 km/h pour tous les véhicules :

  • sur l’A35, entre l’échangeur du Rozenkranz (n°23) et l’échangeur de Bartenheim (n°35), du jeudi 25 janvier à 13h00 au vendredi 26 novembre à 23h30 ;
  • sur l’A36, dans les deux sens de circulation, entre IPR100+000 (croisement entre RD1066 et A35) et l’échangeur « Peugeot » (n°21).

Si le mouvement de protestation venait à être levé avant l’horaire de fin prévu, l’autoroute A35 sera à nouveau ouverte à la circulation des usagers, indique la préfecture.

Les services de l’État dans le Haut-Rhin et la collectivité européenne d’Alsace conseillent aux personnes qui le peuvent d'éviter de circuler sur ces axes, et d’anticiper ou de retarder leurs déplacements.

Dans le Bas-Rhin, la mobilisation s'est poursuivie ce jeudi. Plus de 400 tracteurs sont arrivés la veille sur un tronçon de la M35 à Strasbourg. Après une nuit et une matinée passées sur place, les responsables syndicaux ont décidé de lever le barrage dans l’après-midi. Une autre manifestation a été organisée par la Coordination rurale devant les locaux de la Direction départementale des territoires.