Colmar : deux détenus s'évadent de la maison d’arrêt par les toits

Deux détenus se sont évadés dans la nuit de dimanche à lundi par les toits de la maison d'arrêt de Colmar.
 

La maison d'arrêt de Colmar.
La maison d'arrêt de Colmar. © C. Laemmel/France 3 Alsace
L'évasion de ces deux hommes, l'un âgé de 27 ans, l'autre de 38 ans, condamnés pour des faits de vol avec violence, a été constatée "lundi matin à 6H30". "Le parquet a été saisi" et "un dispositif de recherche a été mis en place", a indiqué dans un communiqué de la direction de l'administration pénitentiaire. Plusieurs évasions ou tentatives d'évasion se sont déjà produites ces dernières années dans cet ancien couvent dont la vétusté et l'insalubrité avaient été dénoncées en 2012. 

En début d'après-midi, les recherches pour retrouver les deux individus, "âgés d'environ 30 ans", étaient toujours en cours, a précisé le parquet de Colmar.  Ils ont réussi à percer le plafond de leur cellule avant de s'échapper par les toits et d'en descendre à l'aide de draps noués, "retrouvés ce matin dans la rue. L'administration pénitentiaire et le parquet ne confirment pas de lien de parenté entre les deux hommes (ils pourraient être frères). L'un des deux détenus a déjà été condamné par le tribunal de Toulouse pour évasion.
 

Des évadés "libérables en 2020 et 2021"



En 2013, trois détenus s'étaient évadés de la maison d'arrêt de Colmar, de la même manière, la nuit de la Saint-Sylvestre. "Il y a eu plusieurs évasions à Colmar par les toits (...) L'administration a essayé de renforcer les plafonds pour éviter les évasions, mais ça n'a pas fonctionné", a réagi la déléguée régionale FO pénitentiaire, Fadila Doukhi.   

"Ca semble improbable, mais ça se fait quand même. Ce que je trouve dramatique et regrettable, c'est qu'on met des rustines partout et qu'on ne cherche pas de solutions durables. Colmar a très souvent été pointée du doigt, depuis très longtemps, et personne ne fait rien", a-t-elle ajouté.  "La vétusté de la maison d'arrêt (de Colmar, NDLR) menace la sécurité. Des détenus se sont plaints de leurs conditions de détention et des agents se sont plaints de leurs conditions de travail", a dit Mme Doukhi.
 

Un établissement "très vétuste qui sera prochainement fermé"


"La maison d'arrêt de Colmar est en difficulté, avec des problèmes d'effectifs, des problèmes de structure. Le bâtiment, en centre-ville, est classé et les moindres travaux coûtent extrêmement cher, avec des problèmes de surencombrement", a dit Jean-Claude Roussy, de l'Ufap/Unsa Grand Est. "Ce qui est étonnant, c'est qu'ils soient passés par les toits alors que des travaux avaient eu lieu pour +bétonner+ les plafonds", a-t-il ajouté. Les deux évadés étaient "écroués pour des faits de vols", a ajouté M. Roussy, précisant que "Les Eris (Equipes régionales d'intervention et de sécurité) sont déployées sur place". Selon l'administration pénitentiaire, la maison d'arrêt de Colmar comptait 166 détenus au 1er Juillet 2018 pour 120 places opérationnelles. Réputée vétuste, sa fermeture a déjà été actée par l'administration pénitentiaire.

"Il y a chaque année des évasions dans nos établissements pénitentiaires. Elles restent peu nombreuses, malgré l'augmentation tendancielle de la population détenue. En 2017, il y a eu en France "15 évasion dont 6 depuis les centres de semi-liberté", a annoncé Nicole Belloubet, ministre de la Justice, lors d'une conférence de presse ce lundi après-midi. "Ces évasions concernent souvent des condamnés à de courtes peines, et il s'agit également d'évasions qui se produisent dans des établissement soit vétustes, soit peu sécurisés", note la garde des Sceaux.

Concernant l'évasion à Colmar, Nicole Belloubet a indiqué que les évadés, deux "droits communs", étaient "libérables en 2020 et 2021". Elle a précisé que cette prison est un "établissement très vétuste qui sera prochainement fermé", remplacé par le futur centre pénitentiaire de Lutterbach, "qui devrait ouvrir en 2020". "Nous réfléchissons sur Colmar à un établissement d’un autre type", a-t-elle ajouté sans donner plus de précisions. 
 
Colmar : deux détenus s'évadent de la maison d’arrêt par les toits

   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter