Colmar : un homme fonce en voiture sur la grande mosquée

Un dispositif de sécurité à été mis en place autour de la grande mosquée de Colmar / © Patrick Kerber
Un dispositif de sécurité à été mis en place autour de la grande mosquée de Colmar / © Patrick Kerber

Une voiture a foncé volontairement, samedi 21 septembre à 19h, dans la mosquée de Colmar. Il n'y a pas d'autre blessé que le conducteur lui-même qui s'est ensuite mutilé à l'arme blanche au niveau du cou, une fois à l'intérieur. Il sera placé en garde à vue dès que son état de santé le permettra.
 

Par Cécile Poure avec AFP

Samedi 21 septembre, vers 19h, un homme a foncé volontairement sur la Grande Mosquée de Colmar.  L'individu a projeté sa voiture, une Citroën C4 grise, contre l'entrée de la mosquée ne faisant d'autre blessé que lui-même. 
 
la voiture dans l'enceinte de la mosquée / © Patrick Kerber
la voiture dans l'enceinte de la mosquée / © Patrick Kerber
 

L'acte d'un déséquilibré ?


Selon la procureure de la République de Colmar, Catherine Sorita-Minard, interrogée par l'AFP, l'homme s'est lui-même blessé à l'arme blanche au niveau du cou une fois dans l'enceinte de la mosquée. Interpellé rapidement il a ensuite été hospitalisé afin de subir une intervention chirurgicale. "Il sera examiné par un psychiatre dès que possible" poursuit la magistrate, estimant qu'à première vue, il souffrirait "de problèmes psychiatriques".

En début de soirée, de nombreux témoignages relayés sur les réseaux sociaux laissaient entendre qu'il s'agirait d'une tentative d'attentat. Des témoins ont affirmé qu'il aurait dit "Allah akbar". Cette information reste toutefois à confirmer, a ajouté la procureure de Colmar.
 
 

" J'ai vu toute la scène, c'était vraiment effrayant"

Interviewé hier soir, l'imam de la Grande Mosquée de Colmar, sur place au moment des faits, a assisté à toute la scène. Il explique être encore "extrêmement choqué . Heureusement que ce n'était pas au moment de accomplissement de la prière, sinon il y aurait eu des morts. Je ne comprends pas les motivations de cet individu. Je pense que c'est un déséquilibré mais en ce moment on voit que  les mosquées sont souvent visées. Cela devient très inquiétant."  

En  effet, une demie-heure plus tard , 70 personnes devaient être présentes dans la grande salle pour la prière.


 "Un acte inqualifiable contre un lieu de culte"


L'homme âgé de 40 ans sera placé en garde à vue et entendu dès que son état de santé le permettra.  Connu pour des faits de violence et de conduite sans permis, il n'est en revanche pas fiché S. "On en saura plus sur ses motivations à ce moment-là" a relevé la magistrate. Une enquête a été ouverte et des investigations ont été menées sur le véhicule qui, selon nos confrères de l'Alsace, ne contenait pas d'explosifs. Les démineurs de la sécurité civile étaient sur place.
 
Démineurs de la sécurité civile / © Patrick Kerber
Démineurs de la sécurité civile / © Patrick Kerber
Un périmètre de sécurité a été mis en place avenue de Paris / © Patrcik Kerber
Un périmètre de sécurité a été mis en place avenue de Paris / © Patrcik Kerber

Le Conseil régional du culte musulman (CRCM) d'Alsace et le Conseil des imams et cadres religieux d'Alsace (CICRA) "condamnent avec la plus grande fermeté cet acte inqualifiable contre un lieu de culte", ont-ils réagi dans un communiqué. "Nous faisons confiance à la justice pour faire toute la lumière sur ce terrible événement", ont ajouté les deux instances.
 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus