Colmar : mort pour avoir vendu du carambar à la place de cannabis, procès de l'agresseur aux assises

Le procès d'un homme qui avait tué un adolescent, le 21 février 2016 à Orbey, pour la vente d'un faux morceau de résine de cannabis, a débuté ce lundi à la cour d'assises du Haut-Rhin.

Par M.C.

Le 21 février 2016, un mineur de 17 ans a été tué de plusieurs coups de couteaux à Orbey à cause d'une vente de faux cannabis d'une valeur de 40 euros. Une bagarre aurait éclaté entre le vendeur et l'acheteur, âgé de 19 ans à l'époque des faits. L'agresseur avait poignardé à plusieurs reprises l'adolescent après s'être rendu compte que ce dernier lui avait vendu des bonbons au caramel à la place de barrettes de cannabis.

Colmar : mort pour avoir vendu du carambar à la place de cannabis, procès de l'agresseur aux assises

La victime, grièvement blessée au cou et au thorax dans la rue vers 23h, avait pu rejoindre le domicile de ses parents. L'adolescent a été retrouvé par sa mère et son beau-père allongé dans les toilettes et en sang. Il est décédé avant l'arrivée des secours. La cour d'assises devra déterminer si oui ou non il y a eu bagarre, c'est la version de l’accusé contestée par les médecins qui ont pratiqué l’autopsie, et donc si la mort a été donnée volontairement ou pas. L’accusé, qui n'a pas d'antécédents judiciaires, est décrit comme travailleur, sérieux mais impulsif notamment à cause de sa consommation de stupéfiants. Il encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle.

En ce premier jour du procès, la salle d’audience est pleine pour l'audition des témoins de la famille de l’accusé et de la victime. Le verdict devrait être rendu jeudi.

A lire aussi

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus