Haut-Rhin: le gilet jaune qui avait traité un gendarme de "sale nazi" et de "grosse merde" condamné à 300 euros d'amende

"Sale nazi", "M comme grosse merde", le gilet jaune de Horbourg-Wihr poursuivi pour outrages envers un gendarme a été condamné ce mardi 11 juin par le tribunal de grande instance de Colmar à 300 euros d'amende avec sursis et 200 euros de dommages et intérêts.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les faits remontent au 18 décembre 2018. En arrivant en soirée sur le campement de Horbourg-Wihr, le gilet jaune incriminé constate qu'un incendie s'est déclaré sur le site. Il tourne sa colère contre un gendarme présent sur place et l'insulte. Il l'aurait traité de "sale nazi" et de "grosse merde" ce qu'il conteste à la barre du tribunal correctionnel de Colmar le 22 mai 2019.

Ses propos ont été mal interprétés, rectifie le gilet jaune: "J'ai plutôt dit que ça me rappelait les pages sombres de l'histoire, avec les nazis et la Gestapo. Je ne visais personne en particulier." Comparaison qu'il jugeait lui-même non appropriée. Quant à "M comme grosse merde", qu'il avait lâché contre le gendarme, le prévenu concède qu'il s'agit bien là d'une insulte.

Il a été condamné ce mardi 11 juin à 300 euros d'amende avec sursis et 200 euros de dommages et intérêt pour outrages à personne dépositaire de l'autorité publique.