Le parc d'attractions Motor Park ferme définitivement à cause d'une fréquentation insuffisante

Il n’aura ouvert qu’une saison, le Motor Park de Blitzheim (Haut-Rhin) a annoncé sa fermeture définitive ce mardi 14 mai 2024. Le parc à thème voué aux mobilités routières n’a pas rencontré une fréquentation suffisante pour poursuivre son activité. Avant son ouverture en aout 2023, riverains et écologistes, qui craignaient des nuisances, avaient contesté le projet.

Le Motor Park ne connaîtra pas de deuxième saison estivale. Le parc d'attractions voué aux mobilités routières situé à Blitzheim, à côté de l'Anneau du Rhin, a annoncé sa fermeture sur les réseaux sociaux ce mardi 14 mai 2024. Destiné aux jeunes enfants de 4 à 12 ans, le parc avait ouvert ses portes au public en 2023, d'août à septembre.

"C’est avec tristesse que nous avons le regret de vous informer que l’organisation de l’évènement éphémère « Motor Park » ne sera pas renouvelé, de façon définitive", peut-on lire sur le communiqué posté sur Facebook (voir ci-dessous).

Un choix économique

"Compte tenu de la fréquentation 2023, trop faible, nous constatons que l’évènement n’a pas rencontré un accueil du public à la hauteur de nos espérances. Par conséquent, le bilan de cette première édition ne permet malheureusement pas d’envisager sereinement de poursuivre cette belle aventure", poursuit le communiqué.

François Rinaldi, le directeur de l'Anneau du Rhin, explique que les chiffres de fréquentation n'étaient pas à la hauteur des attentes et des prévisions. "Les chiffres n'étaient pas bons. On sait qu'on ne trouvera pas d'équilibre économique à ce projet avant de nombreuses années. On a préféré arrêter". 

Un parc contesté 

Avant l'ouverture du parc, un vent de contestation avait soufflé dans le secteur de Blitzheim. Un collectif de riverains s'était constitué, craignant des nuisances sonores générées par les attractions et s'ajoutant à celles de l'anneau du Rhin. Des panneaux avaient fleuri le long des routes et aux abords des maisons pour dénoncer le projet.

Des militants écologistes s'étaient joints au mouvement pour dénoncer de leur côté l'artificialisation des sols. Installé à l’ouest du site de l'Anneau du Rhin, le Motor Park avait déployé ses équipements sur le nouveau parking du circuit automobile, sur une surface d'environ 4 hectares. 

Quoi qu'il en soit François Rinaldi l'affirme : "Ces contestations n'ont pas influencé la décision d'arrêter, ce n'est pas rentré en ligne de compte".

Les saisonniers, pour la plupart étudiants, employés par le Motor Park ne seront donc pas repris cette année. Les installations, en majorité des manèges forains, seront revendues ou réutilisés sur d'autres activités. Un projet de parc photovoltaïque devrait voir le jour en lieu et place de l'ex-parc d'attractions.