Municipales 2020 : les 4 choses à retenir du débat à Colmar

La mairie de Colmar (Haut-Rhin) est dirigée par Gilbert Meyer depuis 1995. / © Capture d'écran, Google Street View
La mairie de Colmar (Haut-Rhin) est dirigée par Gilbert Meyer depuis 1995. / © Capture d'écran, Google Street View

Replay. France 3 Alsace organisait le mercredi 26 février un débat pour les municipales à Colmar (Haut-Rhin). Il a opposé Gilbert Meyer et Éric Straumann (LR), Frédéric Hilbert (EELV), Tristan Denéchaud (Modem), et Stéphanie Villemin (LREM).

Par Vincent Ballester

Colmar (Haut-Rhin) va élire son nouveau ou sa nouvelle maire les 15 et 22 mars 2020. France 3 Alsace, en partenariat avec France Bleu Alsace vous a proposé un débat le mercredi 26 février à 21h05, à revoir ci-dessous. 

Le maire sortant, Gilbert Meyer (LR), est contesté dans son propre fief par le député Éric Straumann (LR). Frédéric Hilbert (EELV) porte un projet écologiste pour la petite Venise alsacienne. Et Tristan Denéchaud (Modem) et Stéphanie Villemin (LREM) se disputent les voix du centre.
 
 
Tristan Denéchaud ouvre le bal avec une estocade sur le maire sortant : "Nous pensons que monsieur Meyer est un homme de parole. Il avait dit que ce serait son dernier mandat. Ce sera peut-être aux Colmariens de l'aider à tenir parole..."

Gilbert Meyer se base sur son "bilan élogieux". Son principal opposant, Éric Straumann, a joué sur sa popularité numérique : "On est arrivé au bout d'un cycle, il fallait que je réponde aux attentes des Colmariens. Des attentes qui sont très fortes. Juste une illustration : j'annonce ma candidature sur les réseaux sociaux, et en quelques heures, j'ai plus de 900 likes! Ça signifie quelque chose, qu'il y a une attente."

Pour lutter contre le "surtourisme", l'écologiste Frédéric Hilbert a fait une recommandation : "Un samedi après-midi au marché de Noël, nous sommes serrés comme des sardines. Il faut peut-être arrêter de communiquer : cette année, on a communiqué à New York..."

Stéphanie Villemin, quant à elle, a une vision participative de son potentiel futur mandat de maire : "On a le défi de remettre en perspective les Colmariennes et Colmariens avec la vie de leur ville. Je pense que si on les intègre dans des décisions structurantes - évidemment on ne va pas tout leur demander - ce sera primordial pour partager l'espace public entre les touristes et la population."
 

Gilbert Meyer (maire LR sortant)

Gilbert Meyer occupe le fauteuil du maire de Colmar depuis un quart de siècle. / © Jean-François Frey, MaxPPP
Gilbert Meyer occupe le fauteuil du maire de Colmar depuis un quart de siècle. / © Jean-François Frey, MaxPPP

Gilbert Meyer (Colmar passionnément) est âgé de 79 ans, c'est un retraité de la fonction publique territoriale. Il est à la tête de Colmar depuis 1995, soit un quart de siècle. Élu local, il est passé par le conseil départemental (alors appelé conseil général) du Haut-Rhin et le conseil régional de l'Alsace, sans oublier trois mandats à l'Assemblée nationale. Son principal ennemi politique, Éric Straumann, y a pris sa place en 2007 (détails dans son résumé ci-dessous).

Au cours de ses quatre mandats, Gilbert Meyer a notamment misé sur le secteur touristique, investi dans les équipements publics, et construit l'extension du musée Unterlinden. Le magazine Le Point a aussi relevé la maîtrise des finances publiques par ce haut-diplômé en administration des collectivités publiques : Colmar est l'une des villes "les mieux gérées de France".
 

Éric Straumann (député LR)

Éric Straumann veut devenir maire en lieu et place de Gilbert Meyer, après lui avoir ravi son mandat de député en 2007. / © Vincent Isore, MaxPPP
Éric Straumann veut devenir maire en lieu et place de Gilbert Meyer, après lui avoir ravi son mandat de député en 2007. / © Vincent Isore, MaxPPP

Éric Straumann (Un nouveau maire pour Colmar) est âgé de 55 ans. Banquier de formation, il enseigne l'économie au lycée Camille Sée de Colmar. Il dirige ensuite la mairie de Houssen (Haut-Rhin), en banlieue de Colmar, pendant 13 ans. Il officie également au conseil général du Haut-Rhin. Candidat dissident, il ravit en 2007 son siège de député à Gilbert Meyer, le maire de Colmar.  

L'histoire recommence 13 ans plus tard : Éric Straumann annonce à la surprise générale défier Gilbert Meyer, cette fois-ci à la mairie de Colmar. Meyer n'a pas demandé d'investiture au parti Les Républicains, pas plus que Straumann. Respectueux de la règle du non-cumul des mandats, le député devrait quitter l'Assemblée nationale pour la mairie si les urnes le désignent vainqueur.

 

Frédéric Hilbert (EELV)

Frédéric Hilbert a mis l'écologie au centre de son programme. / © Yannick Bohn, MaxPPP
Frédéric Hilbert a mis l'écologie au centre de son programme. / © Yannick Bohn, MaxPPP

Frédéric Hilbert (Vive Colmar) est âgé de 49 ans. Cet enseignant fait partie du conseil municipal depuis 2008. Il prône le dialogue citoyen et l'écologie.

Investi dans le deux-roues par son métier et ses engagements associatifs, il va à la rencontre des habitantes et habitants de la cité de Bartholdi au guidon de son vélo-cargo. Il leur promet donc par exemple une circulation à vélo plus facile, mais aussi une alimentation "100% bio et locale" dans les cantines (en six ans), et une Atsem par classe de maternelle.
 

Tristan Denéchaud (Modem)

Tristan Denéchaud cherche les voix du centre. / © Document remis, Colmar pour tous
Tristan Denéchaud cherche les voix du centre. / © Document remis, Colmar pour tous

Tristan Denéchaud (Colmar pour tous) est âgé de 37 ans. Ce chantre de la coopération transfrontalière, dont il a fait son expertise en travaillant au conseil général du Haut-Rhin, est également conseiller municipal depuis 2008. 

Dans son programme se retrouvent l'attractivité économique colmarienne (favoriser l'implantation d'entreprises) et l'écologie (promotion des énergies renouvelables). Il entend notamment lutter contre le "surtourisme" au profit d'un "tourisme plus qualitatif".
 

Stéphanie Villemin (LREM)

Stéphanie Villemin voit sa proximité avec le président Macron comme un argument de campagne. / © Hervé Kielwasser, MaxPPP
Stéphanie Villemin voit sa proximité avec le président Macron comme un argument de campagne. / © Hervé Kielwasser, MaxPPP

Stéphanie Villemin (Un nouvel horizon pour Colmar) est âgée de 49 ans. C'est une cheffe d'entreprise du secteur de l'immobilier.

Cette "Colmarienne depuis 40 ans" propose notamment plus de sécurité (vidéo-surveillance renforcée), d'écologie (végétalisation de la place de la Cathédrale), et de sport (rénovation du bassin extérieur du stade nautique en un bassin nordique à l'année). Elle souhaite également mettre en place un "conseil des jeunes" pour les faire participer à la vie locale.
 

Sont aussi candidates et candidats à Colmar :
France 3 propose ces débats dans de nombreuses grandes et moyennes villes de France (voir carte ci-dessous). En Alsace, les débats auront lieu avec les candidates et candidats de :
  • Colmar (Haut-Rhin) et Schiltigheim (Bas-Rhin), le mercredi 26 février
  • Mulhouse (Haut-Rhin) et Kingersheim (Haut-Rhin), le mercredi 4 mars
  • Strasbourg (Bas-Rhin) et Molsheim (Bas-Rhin), le mercredi 11 mars
 

Un débat aura aussi lieu le mercredi 18 mars. Les résultats du premier tour détermineront les villes concernées.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus