INFO F3 - Municipales 2020 à Colmar : le député Éric Straumann se déclare candidat contre Gilbert Meyer

Éric Straumann (LR) est député du Haut-Rhin depuis 2007. / © Léon Tanguy, MaxPPP
Éric Straumann (LR) est député du Haut-Rhin depuis 2007. / © Léon Tanguy, MaxPPP

Éric Straumann (LR), député du Haut-Rhin depuis 2007, a annoncé briguer la mairie de Colmar (Haut-Rhin) le samedi 1er février. Comme son adversaire Gilbert Meyer (LR), maire sortant et candidat à sa propre succession, il n'a pas demandé l'investiture de son parti.

Par Vincent Ballester

C'est une grande surprise sur la scène politique alsacienne. Le député du Haut-Rhin Éric Straumann (LR) a annoncé, le samedi 1er février 2020, son intention de briguer la mairie de Colmar (Haut-Rhin), a-t-on appris de sources concordantes. Le natif de Colmar n'a pas souhaité nous apporter de précisions sur son annonce, qu'il compte relayer lui-même sur les réseaux sociaux (voir publication ci-dessous).

Colmar est dirigée depuis 1995, soit un quart de siècle, par Gilbert Meyer (LR lui aussi). Et l'édile n'a pas caché son intention de rempiler, bien qu'il n'a pas demandé l'investiture du parti Les Républicains, rappelle 20 Minutes Strasbourg. Une investiture qui n'a pas non plus été demandée par son futur adversaire Éric Straumann.
 
 

Une figure de la droite dans le Haut-Rhin

Ancien banquier et professeur d'économie au lycée polyvalent Camille Sée de Colmar, Éric Straumann devient maire de Houssen (Haut-Rhin) en 2001. Il siège au conseil départemental (alors appelé conseil général) du Haut-Rhin à partir de 2003. Les élections législatives de 2007 sont pour lui l'occasion de mettre fin aux 14 ans de députation d'un certain... Gilbert Meyer, pourtant soutenu par l'UMP : Straumann était issu du même parti, mais a agi comme candidat dissident.

Éric Straumann devient président du conseil départemental du Haut-Rhin en 2015. Il soutient Bruno Le Maire lors des primaires de la droite en 2016. Afin de respecter la loi sur le non cumul des mandats, il cède la présidence du conseil départemental à Brigitte Klinkert en 2017. Il demeure toutefois conseiller départemental, ce que permet la loi.
 

Grand promoteur du tourisme alsacien, Éric Straumann prend position et obtient le conditionnement du versement du revenu de solidarité active (RSA) à la pratique du bénévolat. Il demande aussi la Légion d'honneur pour les trois membres de la brigade qui a abattu le terroriste Chérif Chekatt après l'attentat de Strasbourg. Plus légèrement, il milite pour que le mythique constructeur de moto Harley-Davidson s'installe en Alsace. Mais sans y parvenir.
 

Un défenseur de l'Alsace

À l'occasion du projet gouvernemental de fusionner la région Alsace avec la Lorraine en 2014, puis avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne, Éric Straumann devient un opposant acharné à cette fusion. En revanche, il se déclare plusieurs fois favorables à un "conseil d'Alsace" fusionnant la région et les deux départements alsaciens. 

Éric Straumann inaugure à Paris la Maison de l'Alsace (au 39 avenue des Champs-Élysées, dans le 8e arrondissement) en 2016. L'inauguration a lieu aux côtés du président du conseil départemental du Bas-Rhin, Frédéric Bierry (LR). Elle a vocation à servir "d'ambassade de l'Alsace à Paris".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus