Haut-Rhin : vol de matériel au Markstein, l'ouverture de la station de ski est-elle menacée ?

Du matériel, principalement informatique, a été volé dans la nuit du 25 au 26 septembre dans le bâtiment technique de la station de ski du Markstein (Haut-Rhin). Le personnel met tout en œuvre pour tenter de maintenir l'ouverture à la mi-novembre comme prévu.

Le préjudice est considérable et pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur le redémarrage hivernal de la station de ski du Markstein, dans le Haut-Rhin. En cause, trois jeunes Alsaciens condamnés lundi 31 octobre par le tribunal de Colmar pour de multiples vols dans des entreprises et des stations de ski du massif vosgien.

Leur butin est évalué à quelque 200.000 euros, dont quasiment la moitié provient du Markstein, soit 96.000 euros. Le produit des vols était conservé à l'abri dans la friche de l'Altenberg, à Stosswihr, un ancien hôtel qu'ils projetaient soi-disant de réhabiliter. Des objets aussi divers qu'inattendus ont été retrouvés dans leur repaire : des outils, des engins de chantier, un quad, une motoneige et même une roue de dameuse notamment. 

Au Markstein, où une partie du matériel volé dans la nuit du 25 au 26 septembre a été récupérée, l'heure est à l'inventaire et au tri. "C'est beaucoup de travail administratif pour recenser tout ce qui a été volé. Il faut évaluer ce qui sera réutilisable, ou pas, et échanger avec les assurances. Ça prend beaucoup de temps mais avec notre équipe on a de la ressource. On va tout faire pour arriver à ouvrir en temps et en heure", tient à rassurer Thomas Cron, le directeur d'exploitation de la station.

Pour une partie, il s'agit de matériel et d'outils nécessaires au travail quotidien du personnel. "On est train de recomposer le parc le plus rapidement possible, de quoi simplement travailler", assure Thomas Cron.

Réseau informatique hors service

Mais le plus pénalisant pour la station, est constitué par le vol de matériel informatique. Dans le bâtiment technique principal, où sont stockés les serveurs, des ordinateurs indispensables au bon fonctionnement des canons à neige et de la billetterie ont été dérobés. Si une partie du matériel retrouvée est réutilisable, l'autre, vu les conditions de stockage ne le sera pas. "Il y a une partie des ordinateurs qui a pris l'humidité, voire l'eau, ou qui a démontée pour en faire autre chose", souligne Thomas Cron.

Le directeur de la station dit faire tout son possible avec son équipe pour remettre en service le réseau informatique dans les plus brefs délais. "C'est en cours de remise en service, on y travaille. On prend un peu de retard, c'est sûr mais on espère être prêt à l'arrivée du froid. C'est en tout cas l'objectif qu'on se fixe. Le problème est qu'il y a des difficultés d'approvisionnement et on a quelques craintes quant à leur disponibilité pour le début de la saison".

A ce jour, rien n’est encore assuré, les 45 emplois saisonniers pourraient être affectés par ce retard. Quoi qu'il en soit, le début de saison est annoncé, comme il se doit, aux alentours du 15 novembre, si la neige est là. Et si tout est remis en état de fonctionner d'ici là.