Des écoliers stimulent leur esprit de compétition de manière ludique, "ils ne remarquent même pas qu’ils travaillent"

Près de 2400 enfants vont s'affronter dans des épreuves aquatiques pendant deux mois jusqu'à début juillet lors des olympiades de l'agglomération mulhousienne (Haut-Rhin). Ces olympiades viennent conclure le cycle d'apprentissage de la natation et qui plongent les enfants dans le bain de cette année olympique.

Pêche aux anneaux, course de radeaux ou relais de remplissage de bouteilles, ces épreuves sont censées stimuler, éveiller, l'esprit de compétition des écoliers de l'agglomération mulhousienne. Pendant deux mois, jusqu'à début juillet, 2400 élèves de différentes écoles de la M2A vont s'affronter dans ces épreuves aquatiques alors que se rapproche l'échéance des Jeux Olympiques. 

Pour les participants à ces olympiades, après la phase d'apprentissage, ces journées sont un peu la cerise sur le gâteau. Dans la joie et la convivialité, selon le souhait des organisateurs, les élèves disputent des épreuves conçues de manière ludique. "Ils vont apprendre sous forme de jeux. Ils ne remarquent même pas qu’ils travaillent et vraiment par cette journée, il y aura des progrès notables", fait remarquer Patricia Kauffmann, maître-nageur sauveteuse. 

L'aspect festif d’aujourd’hui ne peut être présent que parce qu’il y a eu la phase d’apprentissage au préalable

Audrey Huguenot, conseillère pédagogique

Si les enfants s'amusent ponctuellement pendant ces olympiades, ces journées s'inscrivent cependant dans un cadre plus large et plus sérieux. Ces compétitions inter-écoles viennent conclure le programme d'apprentissage de l'aisance aquatique suivi durant l'année scolaire. "L'aspect festif d’aujourd’hui ne peut être présent que parce qu’il y a eu la phase d’apprentissage au préalable. Toutes les classes présentes ont fait des cycles de natation. Dans la circonscription, certaines classes vont à la piscine dès la maternelle", souligne Audrey Huguenot, conseillère pédagogique.

Apprendre à nager aux enfants dès le plus jeune âge fait partie des missions de l'Education nationale. "Cela rentre dans les directives ministérielles, le but étant de prévenir les noyades estivales, notamment", précise la conseillère. 

Ils apprennent à se connaître, à se mesurer les uns aux autres, pour cultiver cet esprit sportif

Daniel Bux, vice-président de la M2A en charge des sports

Ces olympiades sont organisées tous les ans par la M2A, mais évidemment, elles résonnent cette année avec le label Terre de jeux attribué à l'agglomération. Pour Daniel Bux, vice-président de la M2A en charge des sports, la période est idéale pour créer des liens sur la durée entre les écoles et les enfants. "Il ne s’agit pas de leur faire faire du sport uniquement pendant ces Jeux Olympiques, mais pour les quatre ans qui suivent jusqu’aux prochains jeux. Ils apprennent à se connaître, à se mesurer les uns aux autres, pour cultiver cet esprit sportif".

D'autres épreuves attendant les enfants en dehors des bassins. Des épreuves d'athlétisme, notamment, où seront valorisés le fair-play et l'entraide. L'important étant de participer.