Hôpital militaire de campagne à Mulhouse : l'installation a véritablement commencé

L'installation de l'hôpital militaire de campagne devant l'hôpital de Mulhouse a réellement commencé ce matin. Il devrait être opérationnel dès lundi prochain. 

Les tentes en cours de montage ce samedi 21 mars
Les tentes en cours de montage ce samedi 21 mars © Bernard Stemmer / France télévisions
L'installation de l'hôpital militaire de campagne promis par Emmanuel Macron a réellement débuté ce samedi 21 mars au matin devant l'hôpital de Mulhouse. Le matériel convoyé depuis Orléans est arrivé par camion ce samedi 21 mars vers 7h du matin devant l'hôpital Emile Muller.
 
Depuis, une cinquantaine de militaires s'activent. Plusieurs tentes ont déjà été montées sur le site qui était autrefois le parking du personnel. Une véritable course contre la montre. Car selon le ministère des Armées, il s'agit d'installations lourdes : du matériel utilisé d'ordinaire dans les zones de combat pour pouvoir y faire de la chirurgie. Ce matériel a été totalement repensé afin de pouvoir soigner dans les meilleures conditions des malades atteints du Covid-19.
 
Le montage des tentes pratiquement achevé ce samedi 21 mars en fin de matinée
Le montage des tentes pratiquement achevé ce samedi 21 mars en fin de matinée © Bernard Stemmer / France Télévisions


Cinq structures modulaires sous tente, abritant six lits chacune. Ces trente lits en réanimation devraient pouvoir accueillir les patients dès lundi 23 mars au matin. Une centaine de membres du personnel de santé des armées : médecins anesthésistes réanimateurs, infirmiers et aides-soignants, sera disponible pour faire fonctionner cet hôpital de campagne. Une aide vitale pour le service de les urgences de Mulhouse, totalement saturé.

Par ailleurs, il y aura aujourd'hui une nouvelle évacuation de patients atteints de Covid-19 hospitalisés à Mulhouse, par avion militaire, comme mercredi dernier. Un A330 médicalisé a décollé ce matin d'Istres (Bouches-du-Rhône). On ignore encore le nombre de malades qu'il prendra à son bord, des malades attendus encore aujourd'hui à Bordeaux. 
   

Les préparatifs pour l'hôpital ont commencé dès vendredi 20 mars


Sur le parking de l'hôpital civil Emile Muller de Mulhouse, ce vendredi 20 mars, on s'agite. Des militaires assistés d'une dizaine d'employés du centre hospitalier préparent le terrain pour accueillir matériel, hommes et médicaments et mettre en place le fameux hôpital militaire de campagne. Marquage au sol, prises de mesure et démontage des barrières du parking, voilà ce qu'on pu constater nos journalistes présens sur le terrain.
 

Le matériel est en cours d'acheminement

On s'agite aussi dans le Loiret où les éléments militaires de réanimation (EMR) ont peu à peu été rassemblés. En effet, c'est à Chanteau près d'Orléans que se trouve la Direction de l'approvisionnement du service de santé des armées. C'est donc là-bas que se trouvent matériel médical adéquat et médicaments. Matériel en cours d'acheminement. Des convois ont quitté Chanteau ce matin vendredi 20 mars.

   
Les débuts d'installation ce vendredi 20 mars
Les débuts d'installation ce vendredi 20 mars © Eric Kleinhoffer / France télévisions

Par ailleurs, c'est le régiment médical de Valbonne dans l'Ain qui est chargé de préparer et de déployer les structures mobiles installés à proximité de l'hôpital de Mulhouse. 30 lits de réanimation encadrés par une centaine de soignants seront ainsi disponibles le plus rapidement possible comme l'avait confirmé Florence Parly la ministre des armées dans un tweet. D'abord annoncé pour le milieu de la semaine prochaine, l'hôpital des armées pourrait être opérationnel dès lundi prochain 23 mars au matin. Toutefois la communication du ministère des armées précise que "la mise en place d'un EMR est une opération logistique lourde et complexe, avec du matériel médical de pointe. Nous n'avons pas de date exacte de fin d'installation, mais tout indique que cela sera prêt avant le 27 mars, date qui ne correspond à aucun calendrier officiel indiqué par le ministère des Armées." 
 
30 lits de réanimations seront disponibles dans cet hôpital de campagne, comme le décrit le groupe Facebook "génération OPEX" (groupe de soutien aux "opérations militaires extérieures de la France"). L'installation de l'hôpital militaire sera finalisée ce week-end.
  

Une situation sanitaire catastrophique

De quoi soulager l'établissement hospitalier mulhousien qui déplore un engorgement de ses services de réanimation, Mulhouse étant l'un des épicentres français de propagation du Covid-19. Et les chiffres diffusés par l'agence régionale de santé ne sont pas bons, les nouveaux patients arrivent toujours trop nombreux, dans le Grand Est, on dénombrait vendredi 20 mars 1551 hospitalisations et 352 personnes en réanimation, dont 9% de moins de 60 ans.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société armée sécurité