• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Jean Rottner va reprendre du service aux urgences de Mulhouse : “C'est une nécessité d'agir”

© Vincent Voegtlin / Maxppp
© Vincent Voegtlin / Maxppp

Le président de la région Grand Est, Jean Rottner, va bientôt renfiler sa blouse blanche. A partir du mois d'octobre, ce dernier va réintégrer à temps partiel le service d'accueil des urgences. "C'est une nécessité d'agir" nous explique-t-il. 

Par Cécile Poure

Dans un communiqué, publié ce matin, le GHRMSA, groupe hospitalier de la région de Mulhouse et sud Alsace, annonce sobrement que :  " Le Dr Jean Rottner réintégrera à partir du mois d'octobre et à temps partiel le service d'accueil des urgences comme médecin urgentiste. Fort de son expérience d’ancien chef de pôle et de service, il viendra renforcer l’équipe médicale qui connaît comme chacun le sait d’importantes difficultés."  Sobre sur la forme. Percutant sur le fond.
 


Cravate et latex

Car cette annonce a de quoi surprendre tant elle est, disons, inédite dans le paysage politique. Un président de région qui troque le costard pour les gants en latex. Imaginez un peu. "Surprenante pourquoi ?" demande-t-il. "J'ai certes des responsabilités électives mais je suis aussi président du conseil de surveillance du GHRMSA. Je connais ce dossier depuis plusieurs mois, je me suis battu pour cet hôpital. Là, je me suis vraiment demandé ce que je pouvais faire de plus. Je me suis dit, c'est simple : je veux aider, je remets ma blouse." 


Je veux aider, je remets ma blouse
-Jean Rottner, pdt Région Grand Est-


Et la tâche est immense : les urgences de Mulhouse en grève depuis plus de quatre mois, connaissent une crise sans précédent. L'été dernier, épuisés par leurs conditions de travail, 16 médecins sur les 24 que comptaient le service avaient démissionné.
A tel point que, selon nos confrères de l'Alsace, une fermeture temporaire du service est envisagée par la Direction.
 

 

L'homme qui tombe à pic


Le retour de Jean Rottner à son poste de médecin urgentiste tombe donc à pic. Dix ans exactement après son départ des urgences de Mulhouse pour l'univers tout aussi impitoyable de la politique. "Je veux apporter mon expérience à ce service dans lequel j'ai travaillé pendant 15 ans, aider une équipe médicale en détresse. Je veux être honnête avec moi-même. Je suis médecin à vie, j'ai prêté serment, je dois cela à l'hôpital public."

Aucun geste politique derrière mon engagement.
-Jean Rottner, pdt Région Grand Est-


Derrière cette décision altruiste une dénonciation politique ? "Pas du tout. Absolument pas. Aucun geste politique derrière mon engagement. Je veux aider c'est tout."  Un coup de main précieux mais qui ne règlera certainement pas les problèmes structurels des urgences de Mulhouse. A savoir en premier lieu, le manque de médecins et des locaux inadaptés.

" Je vais juste donner un coup de main le temps qu'un nouveau chef de service soit nommé. Assurer la transition. Le plus important c'est d'envoyer des signaux de confiance à des médecins qui sont en difficulté. Ca mettra un peu de temps, je ne suis pas l'alpha et l'oméga. Juste quelqu'un qui vient en soutien."  Et après ? On ne sait pas.

D'autant que ce soutien sera ponctuel : " Je ne vais pas y passer des jours et des nuits.  Ce sera  juste partiellement. Je me suis organisé pour y aller un jour par ci, une partie de mon week-end par là. J'irai aux urgences autant que je pourrai. Sur mon temps personnel. Je n'abandonne aucune de mes fonctions électives, rien ne change : j'ai une bonne équipe à la Région. Mon engagement personnel à la région restera le même." Jean Rottner cravate le jour, blouse la nuit. Jean Rottner (partiellement) super-héros ...

 

2019-09-21-Le Dr Jean Rottner Réintègre Le SAU Du GHRMSA by France3Alsace on Scribd


 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus