Le Club 1900 va définitivement fermer ses portes,« la nuit mulhousienne perd sa plus belle étoile »

La discothèque mythique de Mulhouse ferme définitivement dimanche 28 mai. Après 51 ans d’existence, c’est une véritable institution qui disparaît. Le Covid et les sites de rencontres en ligne ont eu raison du club 1900. La fin d’une époque.

C’est un crève-cœur pour Michel Kimmich, gérant du Club 1900 depuis 2005. Son établissement de nuit, ouvert aux plus de 25 ans, n’a pas réussi à se remettre du Covid. Avant la pandémie, la salle de 360 personnes faisait le plein les week-ends. Depuis sa réouverture, le lieu accueille 40% de noctambules en moins. Selon le gérant, le Covid n’est pas seul en cause. Les sites de rencontres en ligne ont aussi impacté la fréquentation de sa discothèque. Car au Club 1900, autrefois, se formaient aussi bon nombre de couples. Michel Kimmich a même vu les enfants de ces couples fréquenter sa boite de nuit.  

Le Club 1900 a subi comme d’autres établissements avant lui, une lente agonie. Il y a encore 15 ans, il était ouvert 4 ou 5 jours par semaine et depuis 2016, uniquement les week-ends et les jours fériés.

Leur signature, les années 80 et 90

Robin Guillocheau est DJ et animateur pour la radio Nostalgie. Ces derniers mois, il a officié au Club 1900 en tant que Disc-Jockey pour plusieurs soirées années 80 labellisée Nostalgie. «  Il y avait du monde. Le club 1900 était l’endroit idéal car c’est la dernière discothèque à avoir connue les années 70, 80, 90, 2010. Toutes les autres ont fermé ou changé de nom et d’endroit. J’ai fait des recherches sur internet. Le chalet à Strasbourg, l’équivalent du Club 1900, a duré moins longtemps, 48 ans. Le Club 1900 aura tenu 51 ans. »

Une institution, pour les plus de 30 ou 40 ans, un passage obligé et une tenue correcte exigée : « On est à cheval sur tenues vestimentaires et sur les profils des personnes à l’entrée. Il fallait se sentir bien, beaucoup de femmes venaient en groupe de 10/15. Elles savaient qu’elles pouvaient venir sans être importunées. » précise Michel Kimmich.

Il faut préciser qu’avant d’être le gérant des lieux, Michel Kimmich en a été le physionomiste pendant une dizaine d’années. Sa plus grande fierté, c’est d’avoir ouvert les portes de son établissement aux bénéficiaires des Papillons Blancs, l’association qui s’occupe des personnes en situation de handicap. « Depuis 10 ans, on réservait 5 dates annuelles pour des soirées privées de 20h à minuit. C’était très émouvant de voir ce public danser sur la piste et découvrir ce genre d’endroit un peu différent. Ça a été une belle satisfaction pour moi de réaliser cela. »

La fin d’une époque

Tous les mois de mars,  Michel Kimmich organisait une grande soirée d’anniversaire du Club 1900. Il y a invité Boney M, Eve Angely, Jean-Luc Layaye. Sa plus belle soirée, c’était en 2012, pour les 40 ans des lieux avec Lee Jones venu d’Angleterre, un grand souvenir. Des soirées dont il a déjà la nostalgie.

Robin Guillocheau observe que le monde de la nuit a changé plusieurs fois ces dernières années. « Premier changement, l’arrêt de la cigarette. Et puis, les applications pour rencontrer quelqu’un. La musique aussi a changé, moins festive qu’avant. Aujourd’hui il y a des festivals pour l’électro »

Le DJ qui a travaillé dans plusieurs boites de nuit du secteur pense qu’il manquera désormais un endroit  pour les plus de 35 ans qui veulent sortir. « Moi je fais des soirées organisées par des associations ou il y a un monde fou car ailleurs ils n’y trouvent plus leur compte. Il reste une niche que personne n’exploite » assure Robin Guillocheau.

La der des der

Pour ceux qui veulent se trémousser une dernière fois sur la piste de cette plus ancienne discothèque d’Alsace, c’est vendredi et samedi soir de 23h à 5h du matin. Rendez-vous au 4 rue du Mittelbach pour en profiter une dernière fois.

Du haut de ses 60 ans, Michel Kimmich, a observé le monde de la nuit s’éteindre à petit feu. Il rend son tablier, mais tient à remercier ses clients fidèles, son équipe de 10 personnes, la ville et tous ses partenaires qui lui ont fait confiance pendant toutes ces années. Et comme il le dit si bien, « la nuit mulhousienne perd sa plus belle étoile ».  

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité