Mulhouse : le street art en danger, l'association le Mur lance un appel aux dons

Tous les mois, le mur d'expression libre et éphémère, situé au cœur de la ville, est investi par un artiste de street art différent. Afin de perpétuer l'événement mensuel en danger de disparition faute de moyens, l'association le Mur lance un appel aux dons.

Le Mur Mulhouse a besoin de vous. L'appel aux dons, relayé sur les réseaux sociaux, est lancé par l'association mulhousienne promouvant l'art urbain. Une cagnotte en ligne a été ouverte pour l'occasion. Objectif : aider au financement de son action en faveur du street art, en particulier du rendez-vous mensuel de la rue de la Moselle. 

Ici, dans cette rue située en plein cœur du centre-ville, un mur "galerie" de 55 m² (11 mètres sur cinq) accueille tous les mois une création picturale unique et éphémère. Elle est réalisée par un artiste graffeur chaque fois différent, sur invitation de l'association Le Mur Mulhouse présidée par Lynda Freymann.

Faire venir les peintres et graffeurs et les installer le temps de la réalisation de leur œuvre a un coût.  "Les artistes doivent être défrayés, logés et accompagnés pendant toute la période de création. Une préparation du mur est également nécessaire. Toute la logistique demande un financement que nous recherchons."

Or, il se trouve que les caisses de l'association sont vides. Une situation inédite qui remet en cause son fonctionnement. "On est à zéro", résume Lynda Freymann, inquiète. Durant la période covid, les fonds propres alimentés par les prestations se sont épuisés et les perspectives ne laissent pas entrevoir de reprise à court terme.

"La cagnotte Leetchi devrait permettre de maintenir ce rendez-vous mensuel de la rue de la Moselle" mais pas seulement. Lynda Freymann et son équipe comptent aussi activer d'autres leviers pour assurer la continuité de l'activité. "On est entrain de monter un dossier avec la DRAC et le ministère de la culture". Une décision sur la programmation 2023 devrait être prise avant la fin de l'année. "Il faudra peut-être se résoudre à revoir à la baisse nos ambitions", comme par exemple la périodicité de l'événement qui pourrait passer à deux ou trois mois. S'il ne disparait pas tout simplement dans le pire des cas...

Une tradition bien ancrée

Le mur de la rue de la Moselle a été inauguré le 24 juin 2013 par l'artiste français Shaka. l'initiative est la cinquième du genre après Paris où elle a vu le jour. Depuis, une quarantaine de murs ont été créés en France et en Belgique. Et celui de Mulhouse peut se targuer d'être le plus grand de la région Grand Est.

En 9 ans d'existence, l'association Le Mur Mulhouse a pu inviter 88 artistes venant de tous horizons, de France, d'Europe ou même d'Amérique. Comme Kool Koor, figure emblématique du street art new yorkais des années 80-90, invité en 2018. Ou plus récemment en mars 2022, le bruxellois Corentin Spear. Les artistes locaux sont aussi bien représentés, notamment avec Edouard Blum en juin 2021. La dernière fresque en date, ce lundi 5 décembre, a été réalisée par le peintre grec Leonidas Giannakopoulos

"C'est devenu un rendez-vous incontournable. Les Mulhousiens savent que toutes les trois ou quatre semaines ils ont une nouvelle fresque. Il attire même les touristes", se réjouit Lynda Freymann.

Grâce à sa situation idéale, à deux pas de la commerçante rue du Sauvage, cet écran géant jouit d'une visibilité maximale. Voila qui colle parfaitement avec la mission que s'est assignée l'association : sensibiliser le public à la création populaire contemporaine. 

Après six semaines d'ouverture, la cagnotte en est à 16% de son objectif, soit 1152 euros collectés sur 7000 visés. Vous avez jusqu'au 28 février 2023 pour participer. Et sachez que pour 50 euros versés, vous recevrez une impression au format A3 d'une partie du mur.