Mulhouse : un père de famille incarcéré après la mort de son bébé de 11 mois

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale de Mulhouse. / © V. Voegtlin/MaxPPP
L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale de Mulhouse. / © V. Voegtlin/MaxPPP

Lundi 5 août 2019, un Mulhousien de 30 ans a été mis en examen et placé en détention pour violences sur mineur de 15 ans par ascendant ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il est soupçonné d'avoir entraîné la mort de son bébé de 11 mois.
 

Par Caroline Moreau

Que s'est-il passé dans la voiture de ce père de famille mulhousien de 30 ans ? Samedi 3 août 2019 au matin, ce papa vient récupérer son fils de 11 mois chez sa compagne dont il est séparé. Peu de temps après, il retourne au domicile de la maman avec le bébé qui est en train de convulser.

Ensemble, ils conduisent l'enfant en arrêt cardio-respiratoire au service d'urgences de la clinique du Diaconat-Fonderie. Le garçon y décède une heure après sa prise en charge. Aussitôt interpellés, les parents ont été placés en garde à vue.


Accident ou acte délibéré ?

Seul avec l'enfant au moment où ce dernier a montré les premiers signes de malaise, le père de famille a raconté aux enquêteurs avoir récupéré son fils puis l'avoir installé dans son véhicule. C'est à ce moment-là qu'il aurait constaté que l'enfant présentait des troubles respiratoires. "Il se serait arrêté et l'aurait pris en main pour voir ce qui n'allait pas. Il l'aurait peut-être mal pris en main, il y aurait eu un mauvais geste", explique l'avocat du père de famille, Me Alex Civallero, qui apporte quelques précisions : "l'enfant convulsait. Il a essayé de lui faire un massage et du bouche-à-bouche, mais son état ne s'améliorait pas." Une autopsie du garçonnet est prévue mercredi.


Garde à vue levée pour la mère

Interpellée avec son ex-conjoint à la clinique après le constat du décès du bébé, la mère de l'enfant âgée de 40 ans est sortie de garde à vue levée dimanche après-midi. Le père de l'enfant a lui été mis en examen pour "violences sur mineur de 15 ans par ascendant ayant entraîné la mort sans intention de la donner", puis placé en détention provisoire selon le parquet de Mulhouse. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale de Mulhouse.
 

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus