Travaux sur la RD105 et l'A35, ce qu'il faut savoir sur ce vaste chantier routier lancé dans le Haut-Rhin

Les aménagements concernant l'amélioration des accès routiers autour des frontières entre la France, l'Allemagne et la Suisse doivent débuter lundi 19 février. La RD105 et l'A35 au niveau de Saint-Louis (Haut-Rhin) sont concernées par les travaux prévus jusqu'en 2027. L'objectif est de fluidifier et sécuriser le trafic.

Les travaux des échangeurs autoroutiers A35 et de la route D105 au niveau de Saint-Louis (Haut-Rhin) seront lancés lundi 19 février. Ces aménagements, mis en œuvre par la Collectivité européenne d'Alsace (CeA), s'inscrivent dans le cadre du projet 5A3F, pour améliorer les accès routiers entre la frontière française, allemande et suisse. Le but étant aussi de développer les mobilités douces.

  • Fluidifier et sécuriser ces axes routiers

Le but des aménagements prévus est de "sécuriser" et "fluidifier" la circulation autour des agglomérations de Saint-Louis et de Bâle. Et plus particulièrement le secteur de l'aéroport et de la frontière franco-allemande et suisse, qui est très souvent congestionnée.

Un nombre important de travailleurs frontaliers font des allers-retours sur cet axe. Jusqu'à 53 000 véhicules ont été enregistrés par jour sur l'A35 et jusqu'à 30 000 pour la RD105 selon des chiffres du CeA.

"Ce dossier était devenu assez urgent, que ce soit au niveau de la congestion, de la sécurité et de la pollution. L'étude pour une réflexion sur des travaux a été lancée en 2013 ", explique Pascale Schmidiger, vice-présidente de la CEA et maire de la ville de Saint-Louis.

Ce sont notamment les voies d’insertion, devenues inadaptées au trafic sur la RD105, qui posent, entre autres, problème. Selon la collectivité, depuis 2019, 4 accidents corporels sont recensés chaque année sur cet axe.

  • Les aménagements prévus

Les travaux sur l'autoroute A35 consisteront à sécuriser l'accès à la RD105 en direction de Saint-Louis et d'Altkirch. Les bretelles d'accès à l'aéroport seront aussi modifiées et une 2x3 voies sera possiblement réalisée par la suite dans une seconde phase de travaux. Une passerelle pour les cyclistes et piétons sera aussi installée, ce qui permettra de franchir la route douanière ainsi que l'autoroute.

Du côté de la RD105, quatre carrefours à feux tricolores à détection seront implantés pour éviter les bouchons. Une piste cyclable sera aussi construite avec une 2x2 voies sur la portion entre les giratoires du fret à Hésingue et du cimetière à Saint-Louis.

Ces travaux sont très attendus par les usagers transfrontaliers et par la population locale prise dans le piège des bouchons

Pascale Schmidiger

Vice-présidente du CeA et maire de la ville de Saint-Louis

Le montant de ces travaux s'élève à 74,5 millions d'euros. La CEA participe à hauteur de 37,35 millions d'euros, l'autre partie est financée par des partenaires, dont la Suisse qui contribuera à la construction de la passerelle cycliste et piétonne.

  • L'impact sur la circulation

Dans un communiqué, la CEA indique que les travaux seront concentrés principalement la nuit et le week-end et s'échelonneront en plusieurs phases, dans le but de limiter les impacts sur la circulation. "Par exemple sur l'axe Mulhouse-Bâle, les travaux ne seront pas réalisés tôt le matin et inversement dans l'autre sens, ils ne seront pas réalisés en fin de journée, moments où le trafic est très important dans ces deux sens", détaille la vice-présidente de la CEA.

L'activité sur les deux axes concernés sera maintenue, et ce, dans les deux sens. Un pont sera aussi mis en place de manière provisoire afin de maintenir la circulation sur la RD105, pour franchir l'autoroute A35.

Les riverains et les usagers de ces routes pourront suivre l'évolution du chantier en temps réel sur cette page Facebook créée dans ce but.

Ce qui permettra de voir l'étendue des travaux chaque jour et de trouver d'autres solutions pour leurs déplacements. Ces travaux sur ces axes devraient durer jusqu'en 2027.