• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un livre rend hommage aux pionniers du TGV

L'une des esquisses du premier TGV par Jacques Cooper
L'une des esquisses du premier TGV par Jacques Cooper

Martial Debriffe est à la fois écrivain et cadre à la SNCF. Basé en Alsace, il publie TGV Dupleix où il est question de la naissance du train à grande vitesse français. Nous l'avons rencontré jeudi à la Cité du train de Mulhouse en compagnie de Jacques Cooper, 85 ans, l'homme qui a dessiné le TGV. 

Par PhD

Jacques Cooper n'avait plus vraiment regardé de près son chef d'oeuvre depuis 30 ans. Lui qui ne prend jamais le TGV, se retourne rarement sur son passé "par peur des torticolis" précise t-il avec humour. Mais à Mulhouse où il est exposé, l'émotion l'envahit pourtant. Cette grande motrice orange, l'originale, le premier TGV, vient tout juste d'être entièrement restauré par les agents du technicentre de Bischeim qui ont redonné à la bête ses plus belles couleurs. La motrice a pris place dans son nouvel écrin, exposée désormais à la vue de tous les passionnés. Ce TGV là, c'est un peu le bébé de Jacques Cooper, sa grande fierté.
Un livre rend hommage à ceux qui ont fait le TGV
Les techniciens, agents de maintenance, ingénieurs qui travaillent sur le TGV, notamment ceux du technicentre de Bischeim, sont mis à l'honneur dans un livre, TGV Duplex, un voyage inédit, écrit par l'un des leurs, Martial Debriffe, écrivain et aussi cadre à la SNCF. En voulant mettre le travail des hommes à l'honneur, il a fait une rencontre incroyable : Jacque Cooper, l'homme qui a dessiné le TGV. Il a aujourd'hui 85 ans, vit en région parisienne et le temps d'un séjour en Alsace, il est revenu à la rencontre de l'objet qu'il a créé, le 1e TGV exposé à la Cité du Train.  - Karine Gélébart - Antje Stahlschmidt
En 1968, il réalise une esquisse du train "en moins d'une heure" se souvient-il. la SNCF cherche alors à bousculer ses codes, à produire un train qui ne ressemble pas à un train. Telle est la commande. Le designer comme nous dirions aujourd'hui, s'inspire des voitures de sport qu'il aime aussi dessiner et impose la couleur orange vif qui marquera à jamais l'histoire du chemin de fer.

Cette histoire encore méconnue du père visionnaire du TGV, qui aura travaillé sur plus de mille projets ferroviaires avant d'être licencié pour raisons économiques à la fin des années 80, est aujourd'hui racontée dans le livre de Martial Debriffe "TGV Duplex". Un ouvrage qui laisse place aux histoires humaines de cette aventure industrielle française de la seconde moitié du vingtième siècle.

L'autre moment fort du séjour alsacien de Jacques Cooper sera la rencontre avec les techniciens du technicentre de Bischeim, ceux qui travaillent à la poursuite de son oeuvre.

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus