VIDEO. Du tango au milieu de la gare ou croisé avec du métal, "c'est un peu comme une langue étrangère"

Parmi les festivités proposées, la découverte d'un tango aux accents métal. ©France Télévisions

Jusqu'au dimanche 11 juin, Mulhouse accueille la dixième édition du Printemps du tango. L'occasion de faire honneur à cette danse argentine en la faisant découvrir aux non-initiés, tout en permettant aux passionnés de s'adonner à quelques pas.

Depuis le 8 juin se tient à Mulhouse (Haut-Rhin) le dixième Printemps du tango. Un vent venu d'Argentine souffle sur la cité du Bollwerk, pour le bonheur des inconditionnels, mais aussi pour la surprise des néophytes qui découvre les pas du tango.

Voir un couple danser au milieu de la gare de Mulhouse n'est pas habituel. Et c'est bien pour cela que le Printemps du tango propose ce genre d'initiative. Avec l'envie de faire découvrir cette danse de bal à celles et ceux qui attendent leur train. 

"Il y a une place pour le tango à Mulhouse !, affirme la programmatrice du festival Nathalie Birling. Cette place, on l'a un peu créée aussi avec une programmation large qui ne touche pas que la communauté de danseurs. On n'a pas non plus 500 danseurs à Mulhouse, il ne faut pas se le cacher."

Faire venir un nouveau public fait partie des missions du Printemps du tango. "Dès la première édition, on a été très surpris ! Les gens avaient répondu présents, aussi bien les danseurs que les non-danseurs. On a voulu faire un festival ouvert à la fois sur la ville mais aussi en termes de proposition artistique", continue la programmatrice.

Cette dernière veut montrer la singularité du festival mulhousien. "En France, il existe beaucoup de festivals de tango mais les gens ne le savent pas forcément. Peut-être parce qu'ils sont très axés 'danseurs et danseuses'. Nous, on a aussi voulu toucher un public qui, à la base, n'est ni danseur ni fan de tango."

Pour cela, le Printemps du tango propose par exemple des concerts où le tango rencontre le métal, sous le regard amusé des spectateurs. "Ça va décoiffer", annonce Nathalie Birling. Mais les amateurs du tango argentin ne sont pour autant pas oubliés, loin de là.

Le vendredi 9 juin, de nombreux couples ont pu danser, comme ils le font régulièrement. "Toutes les semaines", Serge Carletti, venu de Metz avec sa femme Geneviève. "Nous avons beaucoup de chance de pouvoir partager cette passion !"

"Pour moi, le tango c'est un peu comme une langue étrangère. On comprend ou pas les accents de chacun, on s'accore plus ou moins, et après on peut tenir une conversation", philosophie Jean-Pierre Petit, un danseur venu de la région parisienne après avoir invité Marie-Jo Jeannot, originaire du Jura.

Si vous voulez découvrir le tango argentin ou le danser à la perfection comme vous savez le faire depuis des années, les festivités continuent jusqu'au dimanche 11 juin. Concerts et milongas sont encore au programme à Mulhouse.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité