Roger Harmon et la passion des épitaphes

Dans le Sundgau, un Américain passionné décrypte les épitaphes sur les stèles des cimetières juifs. Son travail permet de documenter et de raviver la mémoire des communes de la région qui ont oublié leur héritage juif. Il travaille en ce moment au cimetière de Durmenach.

Dans le Haut-Rhin, le cimetière juif de Durmenach recèle encore de nombreux secrets. Depuis douze ans, Roger Harmon tente de les percer et pour cela, il recherche et décrypte les épitaphes des stèles juives. Sa dernière trouvaille est celle de l'endroit où repose la famille du premier habitant juif de la commune.

Dans le Sundgau, un Américain passionné décrypte les épitaphes sur les stèles des cimetières juifs. Son travail permet de documenter et de raviver la mémoire des communes de la région qui ont oublié leur héritage juif. Il travaille en ce moment au cimetière de Durmenach.
Cette passion est née au hasard d'une randonnée à vélo dans le Sundgau. Roger Harmon découvre alors un cimetière juif abandonné. Pour lui, ces épitaphes raconte une histoire, la façon dont les défunts ont vécu. Il se refuse à les voir disparaître avec le temps. Car les pierres en grès s'effritent, les écrits s'effacent. L'identification des tombes ne peut attendre plus longtemps. Cette collecte d'information est d'ailleurs indispensable pour la commune de Durmenach qui a décidé de raviver la mémoire de sa communauté juive depuis 2008.
.
L'Américain Roger Harmon, qui aide aussi les particuliers à retrouver leurs ancêtres, a déjà décrypté plus de mille deux cents épitaphes en Alsace. Il travaille actuellement sur cinq autres cimetières de la région.