Se mettre dans la peau d'un mineur pour découvrir les galeries d'une ancienne mine d'argent à la lueur de la bougie

Jusqu'au 6 janvier 2024, il est possible de se mettre dans la peau d'un mineur pour découvrir les galeries d'une ancienne mine d'argent, à Saint-Louis Eisenthür (Haut-Rhin). Des visites éclairées à la bougie, pour une ambiance authentique.

"Glück auf" - traduisez "bonne chance" : voilà ce que disaient les mineurs d'autrefois avant de descendre dans les galeries. Aujourd'hui, c'est comme cela que démarrent les visites proposées par les bénévoles de l'association spéléologique pour l'étude et la protection des anciennes mines (ASEPAM).

Le cadre est déroutant, voire déstabilisant. Le groupe de curieux venu découvrir ce patrimoine souterrain se retrouve à devoir évoluer dans des boyaux parfois serrés, les pieds souvent dans l'eau, dans des tunnels faiblement éclairés par quelques bougies. L'ambiance est volontairement tamisée pour reproduire l'atmosphère dans laquelle travaillaient ceux qui cherchaient les filons d'argent, de cuivre et de plomb.

"Cette mine est restée authentique, elle n'a pas bougé depuis l'arrêt de son exploitation au XVIe siècle" tient à préciser le guide, François Lepoutre. Ses visites, il les ponctue d'explications géologiques, historiques et spéléologiques. On y apprend que le Val d'argent compte 380 kilomètres de galeries creusées par la main de l'homme, avec 1 200 entrées de mines.

Un patrimoine à découvrir à travers ces visites guidées, organisées jusqu'au 6 janvier 2024.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité