Haute-Marne : c'est fait, le premier panneau 90 km/h est posé !

Nicolas Lacroix fixe lui même le panneau / © Aurore Trespeux - France 3 Champagne-Ardenne
Nicolas Lacroix fixe lui même le panneau / © Aurore Trespeux - France 3 Champagne-Ardenne

Il avait dit qu'il poserait lui-même le premier panneau de retour au 90 km/h, le président du conseil départemental a tenu parole ce jeudi 9 janvier. La Haute-Marne est le premier département de France à repasser certaines de ses routes à l'ancienne limitation de vitesse. 

Par Eric Normand

Nicolas Lacroix en avait fait une affaire personnelle. Jamais il n'a supporté qu'on lui impose les 80 km/h sur les routes que gère son département. Alors ce jeudi matin, accompagné de ses équipes, vêtu d'un gilet orange, il a aidé à porter le premier panneau 90 km/h et il l'a planté lui-même sur le bord de la route au Croisement de la  D417 entre Chaumont et Biesles. Tout un symbole ! Symbole "du combat" qu'il a mené pour ce retour à l'ancienne limitation de vitesse et symbole "de l'hypocrisie du gouvernement."
 

Cette pose c’est un symbole ! Un accomplissement d’un long travail que nous avons fait avec les agents du conseil départemental ! Nous avons bien travaillé ce dossier pour que les Hauts-Marnais roulent en toute sécurité !
- Nicolas Lacroix, président du conseil départemental de Haute-Marne

Nicolas Lacroix n'en démord pas : "Il est difficile de trouver dans le département des automobilistes contre ce retour à 90km/h," ajoute-t-il. Et il a redit ce jeudi matin qu’il faudrait lui prouver que la vitesse n’était pas de 80 mais 90 si un accident se produisait ce qui est extrêmement difficile : "il faudrait là de sacrés experts !"


Le conseil départemental de la Haute-Marne avait voté en mai dernier le retour aux 90 km/h sur une partie des routes qu'il gère, devenant le premier département à prendre cette mesure depuis l'assouplissement promis par Édouard Philippe, le premier ministre. Cela concerne 476 kilomètres de routes secondaires. Mais ce retour en arrière aura un coût financier : cela côute 100 000 euros au département pour changer à nouveau les panneaux.  
 

"Une injustice pour les habitants des territoires ruraux"

La polémique n'a cessé d'enfler ces derniers mois. Car selon le gouvernement et les représentants de la sécurité routière, il est avéré que baisser sa vitesse réduit statistiquement le risque d'accidents. "Faux", rétorque Nicolas Lacroix, "il n'y a pas eu moins de morts avec les 80km/h," affirme-t-il.

Visé, le président  Les Républicains du conseil départemental haut-marnais, assure avoir "bien préparé et anticipé cette mesure avec les services concernés",  ajoutant que "les Haut-Marnais n'ont jamais accepté cette limitation à 80 km/h. Cette mesure était ressentie comme une injustice par tous les habitants des territoires ruraux."
 
La pose des panneaux est en cours / © Aurore Trespeux - France 3 Champagne-Ardenne
La pose des panneaux est en cours / © Aurore Trespeux - France 3 Champagne-Ardenne
 

Rapports tendus avec la commission de sécurité routière


Comme le rappelait encore ce jeudi matin sur le bord des routes Nicolas Lacroix, les rapports avec la préfecture sont tendus. "On veut me culpaliser." La veille au soir, la réunion s'était mal passée. "J’ai une question pour vous Monsieur Lacroix, si le retour aux 90 km/h provoque un accident mortel vous sentirez-vous responsable ?" lui avait lancé Emmanuel Lagarde, le président du comité des experts auprès du Conseil national de la sécurité routière.
 
Nicolas Lacroix (LR) déterminé à revenir aux 90 km/h / © Aurore Trespeux - France 3 Champagne-Ardenne
Nicolas Lacroix (LR) déterminé à revenir aux 90 km/h / © Aurore Trespeux - France 3 Champagne-Ardenne
"Je ne suis pas là pour répondre à cette question, je suis déjà responsable de ce qui se passe sur les routes départementales que la vitesse soit limitée à 80 ou 90 km/h. Mon statut me donne des responsabilités et je les assume !" Mercredi 8 janvier 2020, la commission de la sécurité routière a rendu son avis sur le projet du conseil départemental de Haute-Marne de repasser 15 tronçons de route de 80 à 90 km/h. Avis défavorable, sauf pour un seul tronçon. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus