ENTRETIEN : "la forêt va devoir s'adapter au changement climatique", pour Philippe Puydarrieux, directeur du Parc national de forêts

Ce mardi 8 novembre, les forêts sont mises à l'honneur au sein des rédactions de France Télévisions avec l'opération "Aux Arbres Citoyens". Rencontre avec Philippe Puydarrieux, directeur du Parc national de forêts, en Haute-Marne.

C'est un très grand parc naturel. Le Parc national de forêts, situé à Arc-en-Barrois (Haute-Marne), fait plus de 200.000 hectares. Il déborde sur la Bourgogne voisine, et ce n'est qu'une de ses nombreuses caractéristiques.

Ce mardi 8 novembre 2022, on célèbre les forêts. France 3 Champagne-Ardenne a rencontré Philippe Puydarrieux, directeur de ce parc naturel. "Les enfants [d'aujourd'hui ne verront] probablement pas [la même forêt dans le futur]. La forêt a subi le choc de la canicule, de la sécheresse, de cet été et des étés précédents. Elle va devoir s'adapter au changement climatique."

Comment sera la forêt de demain ?

"Le travail qu'on engage, c'est s'assurer que la forêt de demain soit résistante au changement climatique. Et qu'elle soit plus résiliente. Ce qui signifie qu'on va travailler avec une plus grande diversité d'essences. Selon les essences forestières, les impacts de la canicule, de la sécheresse, seront différents. Par exemple, le hêtre est très présent, mais il est extrêmement fragile : on note des dépérissements importants."

"On va aussi faire un mélange, s'assurer d'avoir des arbres jeunes et des arbres plus âgés, par exemple. Et faire en sorte qu'on favorise davantage la régénération naturelle. Parce qu'un jeune plant qui pousse à partir d'une graine sera mieux installé dans le sol qu'une plante qu'on pourrait avoir plantée de manière plus artificielle."

"On travaille à une forêt plus naturelle. Et on est convaincu que par la diversité des essences, par le mélange, on va arriver à avoir une forêt plus résiliente. Donc elle aura un aspect probablement différent que ce qu'on connaît aujourd'hui." (la voir sur la carte ci-dessous)



Comment sensibiliser le grand public ?

"Des actions sont engagées avec le grand public sous la forme de conférences. On sera par exemple présent au festival de Montier-en-Der. À cette occasion, on pourra échanger avec le public sur un stand et à l'occasion d'une conférence."

"On échange également avec les plus jeunes, dans le cadre d'animations avec les scolaires. On a un certain nombre de projets qu'on appelle d'éducation à l'environnement et au développement durable. Ils permettent aux plus jeunes de se familiariser à la fois avec la richesse de leur environnement, une meilleure connaissance de la biodiversité, et également une meilleure sensibilisation à sa fragilisation. Et les bons gestes à avoir pour mieux la protéger." 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité