Confinement : le 18e Salon du livre de Chaumont, en Haute-Marne, est maintenu avec une organisation numérique

Prévu du 20 au 22 novembre 2020, le 18e Salon du livre de Chaumont revoit son organisation pour pouvoir maintenir l'événement. Pas de rencontre entre le public et les auteurs en direct, mais l'échange sera au rendez-vous avec un salon virtuel.
 
Différents auteurs seront sur place à Chaumont.
Différents auteurs seront sur place à Chaumont. © Montage FTV - editions Gallimard, Grasset
Le prochain salon du livre de Chaumont, en Haute-Marne, se tiendra du 20 au 22 novembre et sera proposé en format virtuel confirme la ville. Pas de rencontre entre le public et les auteurs en direct, mais l'échange sera au rendez-vous avec un salon virtuel. Plus de 20 heures seront enregistrées, sur les trois jours, pour ensuite être mis en ligne pour le public.

"Christine Guillemy, maire de Chaumont, a reçu jeudi dernier les trois libraires pour voir avec eux les solutions qui pourraient être trouvées pour les aider à surmonter ce nouveau confinement lié à une seconde vague de la Covid-19" annonce Nathalie Ferreira, directrice du service des politiques culturelles de la ville de Chaumont. La mise en place du click & collect, de bons d’achats et d’espaces de diffusion ont été proposés pour enjoindre la population à continuer à acheter des livres chez leurs libraires. Il leur a bien entendu été proposé un accompagnement pour mettre leur librairie en ligne, à travers des réseaux déjà existants sur le territoire du Grand Est.
 

Dérogations de déplacements pour les auteurs

Le salon du livre a bien sûr été évoqué et des idées ont emergé, explique Nathalie Ferreira, directrice du service des Politiques Culturelles de la ville de Chaumont. Sont attendus, dans la ville de Chaumont, des auteurs de renom et d’autres émergents, des auteurs spécialisés et d’autres plus grand public, des écrivains au cœur de l’actualité littéraire et des essayistes. "Nous avons contacté les hôtels et les services restauration et nous sommes rassurés d'apprendre que l'accueil sera possible" annonce Nathalie Ferreira.

Les auteurs viennent de toute la France, de Paris, Montpellier, Strasbourg, mais aussi de l'étranger comme la Belgique et la Suisse. Les responsables espèrent que des dérogations de déplacements seront accordées. La plupart des auteurs ont répondu présent. Voici la liste initiale des auteurs invités pour ce 18ème Salon du livre. "Nous sommes encore en attente de leur confirmation, cette liste est donc amenée à être modifiée" prévient Nathalie Ferreira.  9ème Prix du Salon du livre de Chaumont Gregory Buchert
Grégory Buchert, 9ème Prix du Salon du livre
Grégory Buchert, 9ème Prix du Salon du livre © BUCHERT Gregory photos 2020 Francesca Mantovani - Editions Gallimard

4ème Prix des lycéens Philippe Hayat,
Pour les Romans Yamina Benhamed Daho, Hugo Boris, Alain Freudiger, Valentine Goby, Eddy L. Harris, Elisa Shua Dusapin,FannyWallendorf
Valentine Goby, écrivaine française
Valentine Goby, écrivaine française © ©Renaud Monfourny
Hugo Boris, écrivain français
Hugo Boris, écrivain français © Boris-® JF Paga ´Çó Grasset.jpg

Pour les Essais, seront présents Fabien Archambault, Jeanne Burgart Goutal, Coralie Camilli, Philippe Collin, Cédric Gras et David Le Breton
Pour la Bande-Dessonée : Frédéric Ciriez, Chloé Wary, Dimitri Zegboro
Frédéric Ciriez, écrivain français
Frédéric Ciriez, écrivain français © @Photos Francesca-Mantovani-éditions-Gallimard

Pour la Jeunesse Sarah Cheveau, Mathis, Rida Ouerghi, Aurore Petit, Carine Prache.
Sarah Cheveau, jeune autrice et illustratrice bruxelloise
Sarah Cheveau, jeune autrice et illustratrice bruxelloise © @droits agustinapeluffo

Pour la caégorie Modération : Elodie Karaki, Régis Pénalva et Sarah Polacci
 

Un salon sous forme de séries

Des initiatives sont étudiées, comme des rencontres débat entre deux auteurs et animés par un animateur. Une façon de conserver les tables rondes prévues durant le Salon et les rencontres littéraires. Ces débats seront filmés, en direct de la médiathèque les silos, pour ensuite être mise en ligne sur le site de la ville. Plus de 20 heures d'enregistrements seront à prévoir. L'idée étant ensuite de faire des épisodes qui seront visibles pour le grand public sur Internet. Pas quesion d'enchaîner les heures mais plutôt de proposer un feuilleton auour de salon en proposant des séries-débats.


Une programmation pour la jeunesse sera une nouvelle fois déclinée avec des interventions dans les écoles, collèges et lycées. Une trentaine d'ateliers étaient prévus, animés par six auteurs jeunesse." Nous verrons si cela reste possible, en fonction des réponses des chefs d'établissement et de la réponse des auteurs" précise Nathalie Ferreira.Pour l'instant, cela semble envisageable par certains auteurs, peut-être pas les 30 ateliers, mais nous travaillons pour que le plus grand nombre soit au rendez-vous, ajoute la responsable culturelle de la ville. Dans le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, l'initiative est imaginable, mais rendue possible par l'accord des responsables d'établissements espère Nathalie Ferreira.
 

Enfin, pour les libraires, des réflexions sont en cours pour pouvoir aussi les faire participer à l'événement. A Chaumont il y a trois librairies, une librairie indépendante " Apostrophe" et deux librairies/presse "A la Une"  et "Le Pythagore", qui elles, restent ouvertes du fait de la vente de presse autorisée pendant le confinement juste pour vendre du tabac et de la presse. Pour la librairie Apostrophe, il n'y a pas de salon: c'est très bien pour les auteurs ce salon virtuel car cela leur permet d'échanger autour de leur ouvrage et d'échanger mais pour nous les libraires, c'est difficile de participer à ça car si ce n'est pas physique l'échange c'est compliqué pense James Hugueny propriétaire de la librairie. 
 

Nous sommes stoïques face à cette situation, nous avons déjà perdu le salon de Troyes, le mois dernier, cela aura des conséquences pour nous, c'est évident.

James Hugueny, libraire

​​​​​​​
 

Commandes et visibilités

Un salon, c'est une présence c'est une visibilité pour nous, ça crée une visibilité et un peu de vente confirme Renald Bally co-gérante avec son frère Philippe de la librairie Le Pythagore. Face à ce deuxième confinement, les libraires se sont adaptés." On continue à prendre des commandes via notre facebook, notre site, librairielepythagore@orange.fr, et l'application click et collect" reconnait le gérant. Les clients passent commande c'est certain mais pour nous c'est important d'être présent sur ces salons.

La librairie a pu participer au dernier salon, en octobre, dédié aux  rencontres philosophiques à Langres. Ceci dit, suite à l'annnonce du confinement, Renald se doutait des répercussions. "On s'en doutait que ça allait tomber à l'eau ce salon dans les conditions prévues au départ" confie Renald qui partage l'avis de James, pour lui un salon passe par des rencontres physiques. C'est peu probable qu'on puisse rencontrer les auteurs, même s'ils seront présents à Chaumont, regrette le libraire. "On fait souvent des dédicaces durant ce salon dans notre librairie, mais là il n' y en aura sûrement pas" admet-il. Les conséquences financières s'annoncent lourdes pour lui egalement et regrette que des sites en ligne vont encore tirer leur épingle du jeu. C'est encore des sites comme Amazon qui va voir son chiffre d'affaire exploser" se désole Renald qui a déjà constaté cela durant le premier confinement.

La ville de Chaumont reste optimiste et mise sur ce salon format virtuel. "On se bat pour sauvegarder ce rendez-vous et continuer à donner du travail aux techniciens et aux intermittents du spectacle. En maintenant, l'événement, on leur assure de pouvoir travailler sur ce salon comme prévu" annonce Nathalie Ferreira.
L'événement " Ma boîte à Jazz" sera visible en ligne, compte tenu du confinement.
L'événement " Ma boîte à Jazz" sera visible en ligne, compte tenu du confinement. © @Ville de Chaumont

D'ailleurs le Concert « Ma boîte à jazz#2 » sera un bel entraînement, car il est lui aussi maintenu le 13 novembre et visible en ligne également. Le salon du livre sera aussi aux rendez-vous promettent les responsables culturels.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture livres jeunesse littérature festival du livre confinement santé société covid-19