L'eau d'une piscine privée réutilisée pour le nettoyage des rues

Pour ne pas gaspiller l'eau inutilement, la ville de Chaumont (Haute-Marne) invite ceux qui voudraient vidanger leur piscine à contacter la mairie pour permettre aux engins de nettoyage de la collectivité de venir en pomper l'eau.

Chaque petit geste compte. Un habitant de Chaumont, en Haute-Marne, qui voulait vider sa piscine hors sol a contacté la mairie pour lui proposer de venir pomper cette eau afin de la réutiliser lors du nettoyage des rues.

16 mètres cubes d'eau ont ainsi été récupérés. Ce volume correspond à trois jours d'utilisation des deux balayeuses et de la laveuse de la ville, précise la municipalité sur sa page Facebook le 11 mai.

Un geste écologique et une pratique intéressante qui nous permet de réduire la quantité d’eau utilisée pour la propreté urbaine.

Ville de Chaumont

Les habitants qui souhaiteraient, eux aussi, faire ce petit geste pour la planète sont invités à contacter le centre technique de la ville, joignable au 03 35 30 60 87. La faisabilité de l'opération devra être étudiée de près, notamment pour s'assurer que les véhicules peuvent suffisamment s'approcher de la piscine pour réaliser l'opération de pompage.

"C'est donnant donnant"

À une toute autre échelle, la ville de Reims, dans la Marne, réutilise l'eau des piscines… municipales depuis 2008. Lorsque les bassins doivent être vidangés, les balayeuses viennent s'y approvisionner directement. 

"Cela fait déjà de très nombreuses années que la direction de la propreté et la direction des sports sont en lien pour réaliser ces opérations dès qu'il est nécessaire de faire ces vidanges de piscines. C'est une obligation une fois par an à l'heure actuelle", nous expliquait en septembre dernier Raphaël Blanchard, adjoint au maire de Reims en charge des sports.

La collectivité s'est aussi rapprochée d'entreprises. "On est allé toquer aux portes de certaines sociétés privées qui testent des cuves et qui doivent ensuite renvoyer l'eau au réseau. Là, on saute sur l'opportunité, précisait en septembre 2022 Larbi Aityahia, directeur adjoint du service propreté urbaine de la ville. C'est donnant donnant. Les sociétés font l'économie de la part assainissement de leur facture d'eau sur toute la partie qu'on a pu puiser."

Notre reportage à Reims de septembre 2022

Même si le total ainsi pompé représente plusieurs milliers de mètres cubes d'eau, cela ne correspond qu'à une infime partie des quantités utilisées pour le nettoyage des rues et des réseaux chaque année. Mais c'est toujours ça de gagné pour les finances de la collectivité et pour les ressources naturelles.