Séisme en Turquie : un restaurateur de Chaumont rend hommage à son frère et sa sœur tués dans la catastrophe

Un moment de recueillement était organisé à Chaumont, en Haute-Marne, ce jeudi 16 février 2023. Le restaurateur Alex Sari a perdu son frère et sa sœur de 22 et 23 ans dans le tremblement de terre en Turquie.

Le tremblement de terre survenu le lundi 6 février 2023 en Turquie et en Syrie a fait près de 40 000 morts et autant de tragédies familiales. Alex Sari, gérant d'un kebab à Chaumont (Haute-Marne), vit l'une d'entre elles. Il a perdu son frère et sa sœur dans le séisme.

Hatice Sari, 23 ans, et Güray Sari, 22 ans, ont péri à Elbistan, une ville de la province de Kahramanmaraş, dans le centre de la Turquie. Güray suivait des études pour devenir dentiste. Hatice voulait devenir enseignante et en était à sa dernière année d'étude. "Sans notre frère et notre sœur, on est perdu", confie Alex Sari.

Une première secousse a touché l'immeuble dans lequel Hatice et Güray se trouvaient vers 4h du matin. Ils ont pu dans un premier temps quitter à la hâte le bâtiment. Mais après avoir passé de longues heures dans le froid - la température étant largement négative en ce moment dans le secteur - Güray est retourné dans l'appartement pour trouver des vêtements chauds. Une réplique du séisme a alors de nouveau touché la zone.

Dès qu'il a appris pour le séisme, Alex Sari s'est rendu sur place avec sa femme. Ils n'ont pu arriver sur les lieux que mercredi, deux jours après le tremblement de terre. "C'est une ville de 170 000 personnes. Presque tous les appartements se sont écroulés. Il n'y a plus rien", raconte le restaurateur.

D'autres membres de la famille d'Alex Sari ont été emportés par la tragédie. Sa tante de 56 ans et ses filles de 27 et 25 ans.

"Ce sont les populations que l'on aide, pas les régimes"

Ce jeudi 16 février, un hommage était organisé devant son restaurant, où sont affichés les portraits d'Hatice et de Güray sur la devanture. Des fleurs ont été déposées, des bougies allumées. Un moment de recueillement précieux pour le restaurateur.

La maire divers droite de Chaumont, Christine Guillemy, est venue présenter ses condoléances. "C'est l'hommage à toutes les victimes de ce séisme, qu'elles soient en Turquie ou en Syrie, auquel je voulais m'associer", nous a-t-elle indiqué. 

Comme nous l'avons été pour l'Ukraine, il est normal que nous soyons solidaires de ces populations, qui se trouvent dans des situations dramatiques.

Christine Guillemy, maire de Chaumont

Elle compte proposer lors du prochain conseil municipal de voter le versement d'un soutien financier, pour aider à la reconstruction des zones sinistrées. "Si nous étions dans cette situation, nous serions sensibles à ce que d'autres régions du monde viennent nous aider. Encore une fois, ce sont les populations que l'on aide, pas les régimes."