Colombey-les-Deux-Églises : l'inauguration du stade Charles de Gaulle reportée au 6 juin 2021

À cause du coronavirus, le baptême du stade Charles de Gaulle de Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne) est reporté. Le Variétés Club de France (VCF) devait envoyer plusieurs dizaines de célèbres footballeurs pour le match de baptême. Initialement prévu le 11 novembre, il aura lieu le 6 juin 2021.
Le stade était déjà construit, mais portait un nom banal.
Le stade était déjà construit, mais portait un nom banal. © Capture d'écran, Google Street View
C'était un match historique qui devait se jouer à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne). Le dimanche 11 novembre 2020, une ribambelle de célèbres joueurs de football du Variétés Club de France (VCF) était attendue. Elle devait fouler le gazon du stade colombéen à l'occasion de son baptême. Le stade des Primevères aurait alors officiellement pris le nom de Charles de Gaulle.

Mais de baptême il n'y aura point. Le manager du VCF, Jacques Vendroux, a annoncé le report de l'évènement au dimanche 6 juin 2021. La faute au coronavirus (Covid-19). Cette nouvelle date est un hommage. En effet, le 6 juin 1944, le Général de Gaulle prononce l'un de ses plus célèbres discours, celui de Londres : "La bataille suprême est engagée [...] C’est la bataille de France, et c’est la bataille de la France." C'était à l'occasion du débarquement de Normandie... et pour l'anecdote, De Gaulle n'aimait pas du tout cette date.
 

Le report permettra d'accueillir plus de monde

Le maire Pascal Babouhot a souligné "la parfaite harmonie" avec laquelle la décision avait été prise en concertation avec Jacques Vendroux, et le préfet Joseph Zimmet. Le voeu du maire et du manager était de proposer un "événement festif et populaire". L'évolution de la situation sanitaire les en a dissuadés. "Nous avons travaillé en gardant un oeil sur le covid... mais il a fallu nous rendre à l'évidence : les signes n'étaient pas bons du tout." Côté VCF, un autre match, qui devait se tenir aux Mureaux (Yvelines, en Île-de-France) le samedi 17 octobre, a été reporté sine die.

Le maire colombéen trouvait également déraisonnable de maintenir un évènement réunissant 2.000 personnes alors que les mesures sanitaires sont de plus en plus strictes (couvre-feux, limitation des jauges). "Je ne veux pas qu'on pense qu'il y ait un passe-droit sur les terres du Général, ça donnerait une mauvaise image qui ne lui correspondrait pas." La nouvelle date, pendant l'été, sera plus "festive". Et le beau temps pourrait permettre de faire monter le nombre de personnes pouvant venir jusqu'à 3.000, voire 5.000.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport événements sorties et loisirs covid-19 santé société