Inauguration du stade De Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises : prix, liste des joueurs... ce qu'il faut savoir

Le stade de Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne) devait prendre officiellement le nom du Général de Gaulle le 11 novembre. Les fonds seront reversés à la fondation Anne de Gaulle. A cause du covid-19, l'organisation du match a été reportée en juin 2021.

Les promoteurs du projet, parmi lesquels le maire de Colombey, Pascal Babouhot (en bas à gauche), et le manager du Variétés Club de France, Jacques Vendroux (en haut au centre-gauche).
Les promoteurs du projet, parmi lesquels le maire de Colombey, Pascal Babouhot (en bas à gauche), et le manager du Variétés Club de France, Jacques Vendroux (en haut au centre-gauche). © Vincent Ballester
"En pleine accord avec Joseph Zimet préfet de la Haute Marne,Pascal Babouot Maire de Colombey-les-deux-Églises, et Raphaël Consigny président du Colombey FC, nous avons pris la décision de reporter au dimanche 6 Juin l'inauguration du Stade Charles de Gaulle en raison du Covid", nous précise Jacques Vendroux, neveux d'Yvonne de Gaulle et journaliste sportif président du variety club de foot, ce jeudi 15 octobre. 

Initialement, ce devait être le mercredi 11 novembre 2020 que serait inauguré le stade Charles de Gaulle de Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne). Plus précisément deux jours après le cinquantième anniversaire de la mort du Général de Gaulle. Le match caritatif qui inaugurera le stade est présenté comme unique. Mais faire venir 2.000 personnes pour l'occasion, dans un petit village de 350 âmes, demande un peu de préparation. 

Les promoteurs du baptême de ce petit stade (à voir sur la carte ci-dessous) se sont réunis à Reims (Marne), le mercredi 23 septembre. C'était autour d'une table du Tablier, un établissement connu pour les dizaines de portraits de footballeurs ornant ses murs.
 
Étaient notamment présents le maire de Colombey-les-Deux-Églises, Pascal Babouhot; le manager du Variétés Club de France (VCF) et petit-neveu d'Yvonne de Gaulle, Jacques Vendroux; le président du Colombey Football Club, Raphaël Consigny pour une dizaine de convives au total. Le VCF et le Colombey FC s'affronteront sur le gazon.

Pour l'anecdote, c'est l'autobus de l'Espérance Sportive Troyes Aube Champagne (Estac), affrété par le groupe Delcourt, qui convoiera les joueurs du Variétés depuis Troyes (où leur avion va atterrir) vers Colombey-les-Deux-Églises. Les détails de l'évènement commencent à être connus : ce sera un moment historique pour ce village, que l'esprit du Général de Gaulle n'a jamais quitté. Voici les éléments à retenir.
 

Un match à 25 euros

Le ticket d'accès au match coûtera la modique somme de 25 euros, et inclura un T-shirt "collector", selon le maire de Colombey. L'intégralité des fonds récoltés doit être reversée à la fondation Anne de Gaulle
 

Le village d'abord, les autres ensuite

Avant que les places en vente ne soient prises d'assaut depuis les quatre coins de la France (ou du monde ?), le maire a d'abord proposé à sa population peu nombreuse d'en acheter. Elle en a été avertie par un message déposé dans leurs boîtes-aux-lettres. Mais pas de favoritisme : "Chacun paye sa place", a tranché l'édile colombéen. Les tickets devraient être achetables par tout le monde vers la mi-octobre. 
   

Plein de gros lots

Des fonds seront aussi collectés via une tombola et une vente aux enchères, avec de véritables trésors. Parmi eux, beaucoup de maillots de clubs offerts par les dirigeants de l'Olympique lyonnais (OL, Jean-Michel Aulas), de l'Olympique Gymnaste Club Nice (OGC Nice, Jean-Pierre Rivière), de l'Olympique de Marseille (OM, Jacques-Henri Eyraud), du Paris Saint-Germain (PSG, Jean-Claude Blanc), du Paris Football Club (PFC, Pierre Ferracci)... Sans oublier l'entraîneur des Bleus, Didier Deschamps, qui remettra un maillot signé par tous ses joueurs à l'issue du match du 8 octobre contre l'Ukraine; un maillot jaune offert par Christian Prudhomme du Tour de France, etc.
 

Un cordon rouge coupé par...

Michel Platini lui-même, "le meilleur joueur du monde" si l'on en croit Jacques Vendroux. Le célèbre joueur de football coupera le cordon inaugural.
 

Un baptême religieux

On n'imagine pas un baptême sans prêtre. Jacques Vendroux a pensé, ni plus ni moins, à l'archevêque de Reims, Éric de Moulins-Beaufort (féru de pèlerinages). C'est aussi le président de la Conférence des évêques de France. Sa secrétaire assistante, Colette Chauvet, était présente à la réunion d'organisation : elle lui a transmis la demande, mais il ne pourra pas l'honorer. La bénédiction se fera donc... par la lecture d'une lettre signée de sa main. Pour l'anecdote, Jacques Vendroux a découvert que Colette Chauvet était l'une de ses cousines. Quelle grande famille...
 
Michel Platini a notamment remporté trois le Ballon d'or de manière consécutive.
Michel Platini a notamment remporté trois le Ballon d'or de manière consécutive. © Christophe Morin, MaxPPP
 

Un match qui n'oublie pas l'histoire

Depuis la fondation du VCF en 1971, bien des joueurs sont passés sur les bancs du club. Ils ne seront pas oubliés, car certains des premiers d'entre eux viendront taper dans le ballon au cours de la rencontre. "Ce n'est pas le niveau qui est important mais l'histoire", précise Jacques Vendroux. Voici la liste (non-exhaustive) des sommités du Variétés qui défileront sur le gazon :
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport solidarité société