Un jeune élu municipal du Cher fait un tour de la Haute-Marne à la recherche d'initiatives locales

Publié le Mis à jour le

Raphaël Ruegger, élu local du Cher, âgé de 21 ans fait un tour de France des municipalités pour trouver "les idées qui marchent" et les ramener chez lui. Il parcourt pendant une semaine la Haute-Marne.

Ce jeudi 30 juin 2022, Raphaël Ruegger découvrait Joinville après avoir passé deux jours à Saint-Dizier en compagnie de Quentin Brière, le jeune maire (LR) de la ville."C'est la première fois que je viens ici et j'ai été très surpris de voir l'attachement des habitants à leur patrimoine. C'est fascinant de voir toutes ses façades colorées remises à neuf", s'enthousiasme le jeune homme.

Âgé de 21 ans, l'élu local originaire du Cher (élu sans étiquette) est aussi étudiant en commerce et travaille pour un cabinet de conseil parisien. Il a décidé de faire une pause dans ses études et son travail pour faire un tour de France des municipalités, à la recherche : " des idées qui marchent." Sur les routes depuis quatre mois, il a déjà visité 80 communes et s'arrête une semaine en Haute-Marne pour s'inspirer des initiatives locales, mises en place par les élus comme par les habitants.

"En France, les gens qu'ils soient élus ou non, font preuve de beaucoup d'initiatives pour faire évoluer leur commune et j'aime l'idée de pouvoir aller à leur rencontre et pourquoi pas leur emprunter certaines idées et les ramener chez moi en fin d'année. Mon tour du pays se terminera le 22 novembre au salon des maires. Je présenterai les idées qui marchent, qui m'ont inspiré. L'idée est de partager des initiatives concrètes et pas seulement des idées sans fondement," détaille le jeune homme.

Cette configuration de villages éloignés les uns des autres, me rappelle mon Cher natal.

Raphaël Ruegger

Parmi ses idées, le jeune homme en retient déjà plusieurs. Notamment, celle d'un maire du Lot-et-Garonne de créer des colocations pour les apprentis du village, afin d'éviter la désertification de ceux-ci en garantissant une main d'œuvre pour les artisans de la commune, et en garantissant la sécurité des jeunes qui choisissent ces carrières et qui vivent parfois loin de leur lieu d'apprentissage. 

"Cette configuration de villages éloignés les uns des autres, me rappelle mon Cher natal. C'est typiquement une idée qui pourrait fonctionner chez moi. Je compte donc la proposer aux élus locaux mairie, conseil départemental,"explique Raphaël Ruegger.

L'une des premières idées qu'il compte mettre en place dans sa commune est une idée qu'il a repérée en Vendée et qui consiste à : "réintégrer la citoyenneté au cœur de l'éducation des plus jeunes", sous forme de passeport civique qui invite les élèves à participer à des commémorations des villes entre autres, afin de sensibiliser les enfants au rôle de citoyen dès leur plus jeune âge. 

Une semaine pour faire le tour de la Haute-Marne

En Haute-Marne, pour le moment, c'est l'attachement au patrimoine de la ville de Joinville, et la mise en place d'œuvres d'art dans la rue à Saint-Dizier, qui séduisent le jeune homme : "Mettre à disposition des habitants des œuvres d'art, plutôt que des panneaux publicitaires classiques est une très bonne idée, qui ne coûte pas cher à mettre en œuvre. Nos villes sont parfois devenues inesthétiques avec le déclin industriel et c'est agréable de leur donner une seconde vie. Cela peut aussi permettre de renouer avec la fierté d'être de leur ville."

Raphaël Ruegger reste en Haute-Marne jusqu'au samedi 2 juillet 2022, il sera accompagné de Théo Caviezel qui avait lui-même fait le tour de la Haute-Marne en 2021 à vélo, pour redécouvrir son territoire.