Noël à contre-courant : ils passent le 25 décembre sur une aire d'autoroute

Pour certains, Noël est synonyme de fêtes en famille ou entre amis. Pour d'autres c'est une journée sur la route, en solitaire. Nous avons rencontré ces routiers au travail même le 25 décembre.

Le matin du 25 décembre semble être une journée morte : personne dans les rues, tous les magasins fermés. C'est sans compter sur les routiers qui continuent d'acheminer les marchandises. 

Sur l'aire de Châteauvillain (Haute-Marne) qui borde l'A5 à proximité de Chaumont, peu de routiers français. Nous croisons un Turc, un Ukrainien et un Allemand. Le premier transporte des camions rouges ... sur son camion rouge depuis les Pays-Bas jusqu'en Italie.

Pour lui, le 25 décembre est un jour comme un autre puisqu'il est musulman. Même s'il tient à préciser : " Les gens ont leurs propres modes de vie, règles et croyances. Nous aussi nous avons nos jours de fêtes religieuses mais nous respectons celles des autres"

Pour le conducteur allemand, travailler le jour de Noël est un choix : "Je conduis des camions depuis 30 ans et je travaille toujours le jour de Noël, j'aime ça". Et on le comprend, puisque ce lundi matin les routes sont désertes. 

Le 25 décembre : un jour variable

À l’intérieur du restaurant de l'aire d'autoroute, un drôle de repas de Noël se déroule : une famille déjeune ensemble. Au menu : jambon grillé et frites. "Rien d'exceptionnel" reconnaît le père de famille venu de région parisienne. 

C'est une organisation stratégique : la famille part skier, c'est le premier 25 décembre qu'elle passe en dehors de chez elle. Pour l'occasion, le père noël est passé un jour plus tôt afin d'être sur la route le lundi  "on a organisé les vacances de façon à ce qu'on puisse profiter d'une semaine complète entre Noël et le nouvel an".

L'affluence des aires d'autoroute le 25 décembre varie d'une année à l'autre, comme nous l'explique Aurélien Caboux, le gérant de celle de Châteauvillain : "tout dépend de comment le 25 décembre se place dans le calendrier. Aujourd'hui c'est un lundi, il y a du monde, mais quand c'est en pleine semaine ça ne va pas être pareil en fonction des vacances scolaires".